Toutes les actualités de BLOOMOON et de l'écosystème de l'innovation

16

novembre
2017

Webinar - L'apport du Biomimétisme dans l'innovation technologique

 

Fort du succès de sa conférence du 1er juin à Lyon, sur le thème de l'apport du biomimétisme dans l'innovation technologique, Bloomoon, société de conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l'innovation, vous propose une session de rattrapage.

 

Le Biomimétisme est aujourd'hui un processus d'innovation technologique de plus en plus présent dans l'industrie. Bloomoon, qui en a fait un de ses domaines de compétence, vous invite le Jeudi 16 Novembre de 13h à 13h40, à venir (re)découvrir cette démarche inspirante lors d'une conférence 100% web.

 

(Inscrivez-vous en cliquant sur l'image ci-dessous)

 

 

 

Découvrez les événements Biomimétisme Bloomoon

 

Lire la suite

14

novembre
2017

Bloomoon recrute un(e) Chef(fe) de Projet Marketing & Communication

Stage Chef(fe) de Projet Marketing et Communication 6 mois ou +

Paris - Prise de poste ASAP

 

 

Bloomoon est un acteur reconnu du conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation. Cette structure française à vocation internationale, née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées, intervient auprès de sociétés industrielles et de service de secteurs diversifiés et de taille importante.

 

Nos équipes pluridisciplinaires focalisent leur énergie pour concrétiser chaque jour les ambitions de nos clients par l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation ; nous rendons visibles, palpables et réalisables les besoins émergents des entreprises. Nous donnons du sens à leurs démarches, accélérons leur renouvellement, pour in fine, créer de la valeur économique, technologique, sociétale et environnementale par l’innovation.

 

Basé à Paris dans le 19éme, au Cargo, Bloomoon est en forte croissance et développe depuis presque un an une stratégie d’inbound marketing digitale afin de soutenir ce beau développement.

 

De nombreux chantiers sont en cours, développement de l’image de marque, création d’un nouveau site web/blog, amélioration du référencement, mise en place du marketing automation…

 

Ainsi nous recherchons la personne idéale afin de renforcer notre équipe et participer à l’accomplissement de ces beaux projets.

 

Envoyez votre cadidature à thomas.poreaux@bloomoon.eu

 

Lire la suite

30

octobre
2017

Les Innovations de la Beauté Connectée, immersion à Cosmetic 360

Les consultants de Bloomoon développent une expertise scientifique forte au service de l’identification de nouvelles voies technologiques sources de croissance. Présentes lors de Cosmetic 360, grande messe de l’innovation du secteur de la cosmétique, Marie et Delphine vous proposent de découvrir les technologies émergeantes de la beauté connectée : l’imagerie pour l’analyse et le diagnostic de la peau, la modélisation 3D permettant de mesurer le volume capillaire et la réalité virtuelle sensorielle.

 

Découvrez les innovations de la beauté connectée, sur le terrain !

 

 

 

 Les systèmes d’analyse et de diagnostic

 

 

Immanquable sur Cosmectic 360 grâce à l’effet spectaculaire de leurs démonstrations, les systèmes d’analyse et de diagnostic peau et capillaire disruptent le marché des produits cosmétiques.

 

 

Nous avons pu tester Observ 520® de Sylton® et Facelabs™ de SkinLabs, deux stations concurrentes d’analyse de la peau du visage. Ces stations permettent une analyse profonde de la peau a partir d’images réalisées sous différents filtres (UV, lumière naturelle, polarisée…). Destinées aux laboratoires et médecins esthétiques afin d’identifier des résultats concrets des produits cosmétiques avant et après application, elles pourraient à terme être démocratisées dans les salons de beauté afin de d’apporter des conseils personnalisés aux clients. Enfin, Eotech présentait Vision’Hair, une cabine comportant 41 appareils photos permettant de reconstituer un buste et sa chevelure en modélisation 3D afin de constater les effets des produits cosmétiques capillaires.

 

 

D’autres innovations technologiques permettant d’allier diagnostic à l’analyse ont retenu notre attention : la société Aram Huvis propose un appareil portatif capable d’analyser les pores de la peau et les cheveux et retranscrire les résultats sur une application smartphone qui procure des conseils personnalisés.

 

Le système le plus abouti nous a semblé être celui proposé par Lancôme : le Teint Particulier. D’abord un appareil portatif permet de proposer aux clients une analyse et un diagnostic de de la couleur de la peau du visage en point de vente. Ensuite les données sont transmises à une imprimante capable de produire un fond de teint adapté et personnalisé en 15 minutes. Ce service abouti est déjà proposé aux Galeries Lafayette : le diagnostic de peau pour concevoir son fond de teint personnalisé coûte 99€.

 

 

Réalité Virtuelle Olfactive

 

La Réalité Virtuelle (RV), utilisable dans les points de ventes afin d’améliorer l’expérience client en présentant virtuellement des produits et effets cosmétiques, a franchi un pas en proposant une expérience sensorielle renforcée par l’ajout d’un diffuseur d’odeurs.

 

Createen Addict, agence spécialisée dans l’innovation digitale au service du marketing, en collaboration avec Scentys, expert de la diffusion de parfum dans l’air, proposait ainsi une démonstration permettant à nos consultantes une mise en immersion. Le casque positionné sur le visage, elles ont ainsi pu se retrouver dans un monde virtuel représentant la pyramide du Louvres dans un environnement alternatif (sol en terre battue, palmiers et végétation luxuriante). Positionnées sur une table quatre cloches étaient ainsi alignées. A l’aide de capteurs munis d’une gâchette, il était possible de se saisir de ces cloches pour les soulever et ainsi révéler le parfum du contenant. Café, fleur de jasmin, tiaré… les odeurs représentées graphiquement grâce au casque leurs sont par la suite parvenues aux narines via un système de diffusion d’odeurs. L’expérience sensorielle est alors unique, il devient possible de sélectionner et sentir n’importe quel parfum dans un environnement extraordinaire.

 

La prouesse technologique vient de la capacité de l’agence à fournir un système de diffusion d’odeur, relié à la RV, permettant une diffusion éphémère de la senteur grâce à des capsules de parfum sec.

 

Cela permettrait à terme de proposer dans n’importe quel magasin de cosmétique, une cabine d’essai virtuelle de parfums sans subir un mélange olfactif saturant.

 

Vous souhaitez discuter avec nos experts des nouvelles voies technologiques pour innover dans le secteur de la cosmétique ou dans d'autres secteurs ? Contactez Nous !

 

 

 

Lire la suite

25

octobre
2017

Le meilleur de l'actualité Biomimétisme

 

 

Bloomoon a fait du biomimétisme un de ses domaines de compétences privilégié. Cette démarche inspirante, permettant de développer de nouvelles voies technologiques, applications ou usages, est notamment la spécialité de Nathalie TUEL notre Directrice de l’Information. Elle vous propose aujourd’hui l’essentiel de l’actualité biomimétisme.

 

 

Découvrez la bactérie cyborg, mise au point par une équipe de scientifiques, qui transforme le dioxyde de carbone en produits chimiques et carburants sans aucuns déchets !   Lire l’article

 

 

 

  

 

 

S’inspirer des toiles d’araignées afin de nous isoler du bruit ? Telle est la proposition d’une équipe de chercheurs. La toile d’araignée bien connue pour ses propriétés de résistance serait aussi capable d’absorber les vibrations dans de larges gammes de fréquences.  Lire l’article

 

 

 

  

 

Découvrez ce nouvel appareil photo miniature inspiré de la fovéa de l'œil d'un aigle. Plus performant qu'un capteur photo de taille équivalente, il pourrait être utilisé pour faire de la surveillance, servir en imagerie médicale ou en robotique. Lire l’article

 

 

 

 

  

La remora possède une ventouse lui permettant de s’accrocher à d’autres poissons. Des scientifiques et ingénieurs ont ainsi développé un robot répliquant les caractéristiques adhésives sous-marines de la Remora. Lire l’article

 

 

 

 

 

Lire la suite

19

octobre
2017

Les machines moléculaires : avancées et applications industrielles potentielles

 

"Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur". La maxime de Léonard de Vinci fait écho pour nombre de scientifiques.

 

Cet adage définit un process de créativité technologique appelé le biomimétisme : s’inspirer de la compréhension des processus biologiques pour reproduire les phénomènes observés. Sujet d’intérêt sur lequel Bloomoon a d’ailleurs organisé son dernier webinar. Ces processus biologiques font notamment intervenir des « moteurs moléculaires » : des composés qu’il est possible de mettre en mouvement périodique grâce à un signal externe continu (chimique, électrique, photonique).

 

L’exemple le plus emblématique est le cas de l’ATP synthase. Il s’agit d’une enzyme que l’on peut considérer comme un moteur moléculaire mis en rotation par un gradient de protons de part et d’autre de la membrane cellulaire. Suite à chaque rotation, trois molécules d’ATP sont produites. Ces dernières constituent le carburant nécessaire au bon fonctionnement de la cellule. Les moteurs moléculaires sont aussi à la base d’une importante partie de l’activité mécanique des cellules (ARN et ADN polymérases qui avancent activement le long de la double hélice pour copier ou transcrire l’ADN, kinésine et myosine qui transportent les éléments nécessaires au fonctionnement de la cellule).   

Le futur ? Des moteurs moléculaires artificiels obtenus par synthèse chimique. Il en existe notamment deux sortes : les caténanes (deux anneaux entrelacés, la chaîne la plus élémentaire) et les rotaxanes (un anneau en translation le long d’un axe, maintenu aux extrémités par des groupes de taille importante).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Sauvage, chimiste français prix Nobel 2016 aux côtés de Sir James Fraser Stoddart et de Bernard L. Feringa, a ouvert de nouvelles perspectives. Lors de sa conférence à ChimieParis en juin dernier (Bloomoon y était), il raconte comment il est passé de la recherche de ligands pour la photolyse de l’eau à la synthèse de la première véritable machine moléculaire : un caténane mis en mouvement par oxydoréduction.

 

Grâce à leurs travaux, un nouveau domaine de la chimie a pu être ouvert. Des machines toujours plus complexes sont développées et leur mouvement est de mieux en mieux contrôlé. Tour d’horizon des possibles.

 

 

 

 

  

Courses de Nanovoitures

 

Le CNRS a récemment organisé une course internationale de molécule-voitures (nanocar race) qui a mobilisé 6 équipes. Un microscope à effet tunnel permettait à la fois d’observer et de faire avancer les machines moléculaires. Lorsque la pointe d’un tel microscope est très proche de la surface (inférieur à 1 nm), les électrons passent de la pointe à la surface permettant de générer un courant et donc un mouvement. Chacune des équipes avait envisagé des stratégies différentes : une structure classique châssis – axe – roue (a – sur le schéma à gauche), un aéroglisseur (b) dont la direction peut être contrôlée selon l’atome d’azote qui reçoit l’impulsion ou encore des binaphtalènes, molécules à deux cycles qui pivotent autour de leurs liaisons tel le mouvement d’une chenille (c).

 

S’il est peu probable que cette innovation ait pour vocation d’organiser des compétitions sportives, les courses de nanovoitures restent un moyen ludique et compétitif de faire avancer la recherche par émulation.

 

 

 

Domaine Thérapeuthique

 

Avec les machines moléculaires, il serait envisageable de délivrer un principe actif sur le lieu spécifique de son action. Liu et al. ont ainsi préparé un nano-réservoir (voir schéma ci-contre) capable de libérer et recapturer de petites molécules.

 Ainsi, le paclitaxel est très utilisé dans le traitement des cancers de l’ovaire, du poumon et du sein mais présente les inconvénients d’une forte toxicité et d’une mauvaise solubilité aqueuse. Afin de pallier ces inconvénients impactant l’efficacité de cette molécule,  Papot et al. ont mis au point une navette moléculaire équipée d’un « programme moléculaire » qui délivre le principe actif au sein des cellules tumorales (voir le schéma animé ci-dessous). En effet, la molécule est protégée par le rotaxane dans la circulation sanguine. En revanche, une fois entrée dans la cellule cancéreuse, la molécule est libérée par une suite de réactions chimiques initiées par l’action de la β-galactosidase, une enzyme qui est surexprimée dans plusieurs types de tumeurs.

 

 

 

 

 

Gestion de l'Information

 

 

Nous sommes aujourd’hui confrontés à des problématiques décisives liées à la gestion de données (volume occupé par les serveurs, chaleur générée). En particulier, la course à la miniaturisation des équipements intégrant des semiconducteurs devrait se heurter à une limite autour de la centaine de nanomètres. Parvenir à stocker et échanger de l’information via des machines moléculaires constituerait une révolution dans ce domaine. Stoddart a initiée cette voie en 1994 avec la synthèse de navette moléculaire. Un anneau accepteur d’électrons est en position stable le long d’un axe moléculaire au niveau d’une station riche en électron. Par réduction, il est possible de rendre la deuxième station riche en électrons et d’entraîner ainsi le mouvement de l’anneau. En combinant plusieurs navettes moléculaires, il pourrait être possible de développer des systèmes permettant la gestion de l’information (écriture, stockage) de taille sensiblement réduite et présentant des capacités de stockage bien plus élevées.

 

 

 

  

 

La fascination que la biologie exerce sur les chimistes est bien illustrée au travers des travaux menés par l’équipe de Jean-Pierre Sauvage qui visaient la synthèse de systèmes moléculaires contractiles et extensibles par analogie au fonctionnement du muscle. En effet, le muscle est un objet au sein duquel des filaments glissent les uns sur les autres. Le muscle synthétisé par l’équipe de Sauvage est basé sur ce principe. Il s’agit d’un [2]-rotaxane dimère long de 6 nm en position contractée et de 8 nm après relâchement.

 

En montrant qu’il était possible de contrôler des mouvements de grande ampleur à l’échelle moléculaire, Sauvage, Stoddart et Feringa ont ouvert un nouveau pan de la chimie. Depuis, de nombreux scientifiques se sont intéressés aux questions passionnantes soulevées par les machines moléculaires. La nature pourra être égalée lorsque des scientifiques parviendront à synthétiser des machines moléculaires biocompatibles.

  

Des robots moléculaires qui gèrent de l’information, embarqués sur des nanovoitures et capables d’intervenir sur une cellule malade ? Et pourquoi pas ?

 

 

 

LES AUTEURS 

 

 

Nathalie Pinto - Responsable de Mission

Après un doctorat en chimie organique, j’ai d’abord travaillé dans le financement de l'innovation. Consultante puis manager d'une équipe, j’ai accompagné de nombreuses sociétés dans le domaine des agro-industries.

 

Par la suite, mes compétences se sont affinées lors de missions de marketing stratégique. J’encadre aujourd’hui au sein de Bloomoon, un portefeuille de missions et une équipe de 4 consultants et assure à mes clients des livrables de qualité.

 

 

Jérémy Pons - Consultant Innovation

Avec mon diplôme d'ingénieur, j’ai acquis des connaissances solides dans les différents domaines de la chimie. J’ai enrichi cette formation première avec un double-diplôme à Dauphine en stratégie et économie internationale.

 

Au sein de Bloomoon, j’ai construit un capital de connaissances sur des sujets techniques variés. Ma capacité d'écoute me permet de comprendre des problématiques diverses et d'y apporter des réponses pertinentes.

 

 

 

 

 

Lire la suite

06

octobre
2017

Design Thinking - Réflexions sur l'accès domestique à l’énergie électrique

Comment remettre l'utilisateur au centre du processus d'innovation ? Bloomoon mène une veille quotidienne et dégage des thématiques, issues de réelles souffrances des utilisateurs finaux, pour faire évoluer notre société en cohérence avec l’Homme, son époque et l’entreprise.

 

Aujourd'hui nous proposons aux acteurs de l'Innovation Energétique des pistes de réflexions, orientées utilisateurs, afin de réinventer l’accès domestique à l’énergie électrique, qui fait fonctionner petits et gros électro-ménagers. Elément incontournable du quotidien, le design de la prise électrique a très peu évolué ces dernières années et pose de nombreux problèmes de compatibilité et de sécurité. 

 

En replaçant les utilisateurs au centre de la réflexion, découvrez dans le document en téléchargement ci-dessous, qu'elles pourraient-être les pistes d'innovation.

 

 

 

 

 

Lire la suite

26

septembre
2017

L'impression 3D au service de l'industrie agroalimentaire

 

L'impression 3D est une technologie qui fascine nos lecteurs. Lors de notre enquête en Juin dernier, 58% d'entre eux déclaraient s'intéresser de près à l'opportunité d'innovation offerte par cette technologie.

Bloomoon vous propose aujourd'hui un focus sur l'apport de l'impression 3D dans l'industrie agroalimentaire. Secteur industriel le plus innovant, l'agro s'est emparé de cette technologie qui est arrivée à maturité afin de prototyper et de créer de nouveaux produits. Nouvelles formes, nouveaux goûts, ultra-personnalisation, possiblement à la demande, l'impression 3D révolutionne l'offre, mais aussi les modes de consommation. Bloomoon vous propose un tour d'horizon du possible, à travers une infographie inspirante.

 

Accédez à l'intégralité de l'infographie au lien ci-dessous ou en cliquant sur l'image :

 

Pour découvrir la suite, téléchargez l'infographie au lien ci-dessus ! 

 

 

 

 

 

 

Florian Debot

Consultant Innovation

 

Lire la suite

07

septembre
2017

Bloomoon se renforce

Pour accompagner et dynamiser son développement, Bloomoon a accueilli plusieurs nouvelles recrues. Découvrons-les en quelques lignes !

 

C’est officiel :

  

 

Paula CARDOSO GONCALVESConsultante Senior Stratégie et Management de l’Innovation

 Spécialiste de l’innovation produit, entrepreneuse, docteur et basketteuse, Paula a rejoint Bloomoon le 21 août.

Pour accompagner ses clients, Paula pourra s’appuyer sur une solide expérience acquise en Recherche & Innovation Packaging chez Chanel.

 

 

  

 

 

Jeoffrey OLLINGER - Consultant Junior Innovation

 Le jeune nancéen a renforcé la team Consultant Innovation dès le 28 août.

Après un VIE chez Total en Belgique, Jeoffrey a décidé de rentrer en France, chez Bloomoon. Son expertise en Matériaux sera un atout indispensable sur un secteur industriel cher à notre société.

 

 

  

 

 

 

Clément HUE - Consultant Junior Stratégie et Management de l’Innovation

 Clément, passé notamment par Areva et Renault est arrivé le 21 août.

Sa particularité ? Posséder des compétences complémentaire de design et d’ingénierie permettant une approche nouvelle de l’innovation.

 

 

  

 

 

 

Fatoumata FERNANDEZ - Assistante De Direction

 Arrivée le 16 août en remplacement, Fatoumata a tout de suite apporté sa joie de vivre chez Bloomoon. Souriante et joviale mais extrêmement rigoureuse elle est déjà un pilier de l’administration Bloomoon. 

 

 

 

 

C’est en cours:

  

 

D’autres recrues sont à prévoir après la rentrée !

 Actuellement plusieurs postes sont à pourvoir :

Un Consultant en Innovation

Un Responsable de Comptes

 

 

 

 

 

Lire la suite

29

août
2017

Bloomoon recrute un(e) consultant(e) Innovation Agro/Agri

Descriptif du poste

Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un/une consultant(e) en innovation présentant idéalement une première expérience du conseil.

 

Vous contriburez au départ principalement à des missions en financement de l’innovation (Crédit d'Impôt Recherche) et participerez également à des études variées à haute valeur ajoutée dans les domaines du marketing stratégique ou technologique. Vous serez formé à nos méthodes et à nos expertises.

 

Dans ce cadre, vous serez amené à analyser l'aspect métier, organisationnel, marché de nos clients ainsi que leur portefeuille de projets R&D afin de valoriser les activités et dépenses pouvant bénéficier du CIR.

 

Un portefeuille de clients vous sera rapidement confié en tant que chef de projet.

 

Vous développez une forte aisance relationnelle et une capacité à gérer des projets transversaux en faisant interagir les interlocuteurs de haut niveau des fonctions Innovation, R&D ou Marketing de nos clients.
Vous évoluerez dans une ambiance de travail d’équipe stimulante, en autonomie et aurez la possibilité de participer au développement de Bloomoon.

 

Profil recherché

Vous avez une formation supérieure scientifique appliquée au secteur de l'industrie agro/agri (grande école d’ingénieur) idéalement complétée par un doctorat ou une spécialisation en management/marketing de l’innovation. Vous avez idéalement une première expérience réussie en cabinet de conseil et avez une connaissance des enjeux de l’innovation/R&D dans l’entreprise.

 

Doté d’excellentes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles, vous développez également une bonne écoute et des qualités de communication orale indispensables à la réussite de vos missions. Vous serez amené à animer des réunions, à faire des présentations et à travailler en mode projet en équipe. 

 

Vous maîtrisez l’anglais à l’oral comme à l’écrit et la suite MS OFFICE.
Enfin, vous adhérez à nos valeurs : pragmatisme, audace, vision, et vous portez une attention au sens des choses et des relations humaines.



Vous avez l'ambition d'apporter votre dynamisme, votre aisance relationnelle et votre attrait pour l'innovation et les avancées scientifiques afin de contribuer au fort développement de notre structure jeune et en pleine croissance.

 

Entreprise

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation. Cette structure française à vocation internationale, née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées, intervient auprès de sociétés industrielles et de service de secteurs diversifiés et de taille importante.

 

Nos équipes pluridisciplinaires focalisent leur énergie pour concrétiser chaque jour les ambitions de nos clients par l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation ; nous rendons visibles, palpables et réalisables les besoins émergents des entreprises. Nous donnons du sens à leurs démarches, accélérons leur renouvellement, pour in fine, créer de la valeur économique, technologique, sociétale et environnementale par l’innovation.

 

Processus de recrutement

Plusieurs session d'entretiens (3 à 4) avec les associés et les responsables de missions

 

Personne en charge du recrutement : 
CYRIL FRESSE - DIRECTEUR GENERAL

Envoyez votre candidature à cf@bloomoon.eu

 

Lire la suite

20

juillet
2017

Agroalimentaire : un secteur stratégique pour la France - Enjeux et Tendances de développement

 

BLOOMOON, société de conseil en Innovation, fait un bilan des grandes tendances de consommation et des grands enjeux du secteur de l’agroalimentaire.

Quels sont les grands projets et initiatives lancés cette année qui impacteront et modèleront l’industrie agroalimentaire française de demain ?

Quelles sont les grandes tendances qui donneront vie aux prochaines innovations dans le secteur de l’agroalimentaire ?

Voici quelques éléments de réponse.

 

 

 

A PROPOS DE L'AUTEUR

Mélanie Régis

 Consultante en innovation au sein de BLOOMOON, Mélanie Régis est ingénieure agronome.  Anciennement chef de projet R&D/Innovation dans l’industrie agro-alimentaire, elle accompagne  aujourd’hui des grands comptes du domaine des sciences du vivant.

 

 

 

 

 

Lire la suite

28

juin
2017

White paper - Entrepreneuriat et Effectuation

Découvrez notre white paper sur l'Effectuation, mode de pensée et de réflexion destiné à orienter les actions de l'entrepreneur. Sa particularité ? Elle s'applique en situation d'incertitude, là où un manque de visibilité sur l'avenir génère des risques.

 

 Accédez à l'intégralité de l'infographie au lien ci-dessous ou en cliquant sur l'image :

 

 


 

 

Lire la suite

26

juin
2017

La Beauté Connectée : la prochaine révolution cosmétique

Secteur industriel le moins connecté, la cosmétique est-elle entrain de vivre une révolution pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ? Réalité augmentée, capteurs, applications, objets connectés..., les avancées technologiques sont nombreuses ! Bloomoon vous propose un état des lieux, à travers une infographie inspirante.

 

Accédez à l'intégralité de l'infographie au lien ci-dessous ou en cliquant sur l'image :

 

Pour découvrir la suite, téléchargez l'infographie au lien ci-dessus ! 

 

 

 

Marie Joly

 

 

Lire la suite

20

juin
2017

Bloomoon recrute un(e) Consultant(e) en Stratégie et Management de l'Innovation

 

Entreprise :

BLOOMOON est une société de conseil reconnue en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation. Cette structure française à vocation internationale, née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées, intervient auprès de sociétés industrielles et de service de secteurs diversifiés et de taille importante.

 

Nos équipes pluridisciplinaires focalisent leur énergie pour concrétiser chaque jour les ambitions de nos clients par l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation ; nous rendons visibles, palpables et réalisables les besoins émergents des entreprises. Nous donnons du sens à leurs démarches, accélérons le renouvellement, pour in fine, créer de la valeur économique, technologique, sociétale et environnementale par l’innovation.

Poste et Missions :

Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un/une consultant(e) en stratégie et management de l’innovation.

Sous la supervision d’un responsable de mission, vous accompagnez nos clients sur des missions variées et inspirantes :

 

  • Stratégie d’innovation, prospective et tendances marché : apporter des informations sur les évolutions de marchés (attentes clients, nouvelles formes de concurrence), les tendances technologiques ou sociétales et les outils pour permettre à une organisation de faire des choix d’orientation stratégique et tirer parti de l’innovation ; Construire une roadmap stratégique d’innovation.

 

  • Management de l’innovation : évaluer le niveau de maturité d’innovation d’une organisation, proposer des recommandations de transformations internes, accompagner le changement ; Mettre en place des outils d’aide à la décision ; Accompagner la gestion d’un projet d’innovation ; Former aux approches d’innovation : design thinking, effectuation, etc.

 

  • Créativité & stratégies produits / services / business models : Appliquer l’approche Design thinking aux différentes problématiques du management de l’innovation, et en particulier au design de produits/services (inspiration, idéation et prototypage en collaboration avec nos designers) et nouveaux business models.

 

Vous serez formé à nos méthodes et outils tout au long de votre parcours. Vous intervenez de manière très opérationnelle au sein des fonctions Innovation, R&D ou Marketing de nos clients.

Vous évoluerez dans une ambiance de travail stimulante et en autonomie.

 

Profil :

Vous avez une formation supérieure bac+5 ou plus (grande école d’ingénieur ou de commerce, ScPo, université reconnue pour sa formation en innovation etc..), idéalement complétée par une spécialisation en management de l’innovation. Vous avez une première expérience réussie de 2 années minimum en cabinet de conseil et/ou une très bonne culture de l’innovation et de ses enjeux dans l’entreprise.

 

Enthousiaste, curieux, créatif, vous êtes doté d’excellentes capacités d’écoute, d’analyse et de synthèse (hiérarchisation, structuration des idées, exploitation de données scientifiques et techniques).

 

Vous êtes apte à animer des ateliers et à produire des documents sur la suite OFFICE (Excel, Power point, Word).

 

Vous maîtrisez l’anglais professionnel à l’oral comme à l’écrit.

 

Vous adhérez à nos valeurs : entrepreneurs / collaboratifs / pragmatiques, et vous portez une attention au sens des choses et des relations humaines.

 

Vous avez l'ambition d'apporter votre dynamisme, votre aisance relationnelle et votre passion de l'innovation pour participer à l’aventure du développement de notre structure jeune.

 Personne en charge du recrutement :

CYRIL FRESSE - DIRECTEUR GENERAL

Envoyez votre candidature à cf@bloomoon.eu

 

 

Lire la suite

16

juin
2017

BLOOMOON référencé en tant qu’acteur de conseil en CIR et CII

 

Le 8 juin 2017, le Médiateur des entreprises, dépendant du ministère de l’Economie, de l’Action et des Comptes Publics, a annoncé le référencement de BLOOMOON en tant qu’acteur du conseil en Crédit Impôt Recherche (CIR) et Crédit Impôt Innovation (CII). Ce référencement valide et atteste de la qualité des prestations BLOOMOON auprès de ses clients et de ses futurs clients.

 

Avec plus de 15 années de pratique dans la gestion du dispositif du CIR, les consultants de BLOOMOON ont développé une expertise unique et des méthodes éprouvées permettant d’optimiser et de sécuriser la gestion du dossier. Grâce à une approche scientifique experte appliquée au dispositif et à une parfaite maîtrise des procédures de contrôle, BLOOMOON garantit à ses clients de bénéficier au mieux de ce dispositif, ainsi que de celui du CII, avec une sécurité juridique renforcée.

 

Le Référencement des acteurs du conseil en CIR-CII est un dispositif animé par la Médiation des entreprises, en étroite collaboration avec les acteurs du CIR et CII ainsi que les entreprises clientes. Il contribue à optimiser le fonctionnement de la chaîne innovation. Il est, pour les entreprises innovantes, un gage de confiance a priori dans la capacité des sociétés de conseil à développer une prestation en adéquation avec les orientations de l’administration vis-à-vis du CIR - CII et à entretenir une relation contractuelle mutuellement responsable. Il est l’expression d’une volonté positive des acteurs à mettre en œuvre les principes d’actions retenus collégialement comme base de pratiques recommandées et vertueuses.

 

Les acteurs du conseil, qui le souhaitent, s’engagent à respecter les exigences d’un référentiel, définies par les parties prenantes concernées (représentants des sociétés de conseil, des entreprises clientes, de l’administration). Ils sont évalués par la Médiation des entreprises sur leur capacité à respecter et à faire respecter par leurs clients ces exigences, de façon systématique et durable. Leur référencement est prononcé pour 3 ans par l’Autorité de référencement, après avoir recueilli l’avis du Comité de référencement. Soumis à un suivi annuel qui prend en compte les informations en provenance des parties prenantes la capacité des sociétés de conseil à s’adapter aux évolutions du référentiel, de son environnement, et de sa propre organisation, est évaluée.

 

 

A propos de BLOOMOON

 

BLOOMOON est une société de conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation fruit d’un regroupement d’expertises complémentaires. A la fois expert et acteur de l’innovation, nous avons des convictions fortes : être en mesure d’apporter à nos clients des solutions stratégiques et opérationnelles, sources de croissance, enrichies de nos valeurs de pragmatisme et d’audace, à l’appui d’un esprit visionnaire et d’une forte implication humaine.

 

 

Lire la suite

14

juin
2017

Bloomoon recrute un(e) Consultant(e) Innovation

Descriptif du poste

Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un/une consultant(e) en innovation présentant idéalement une première expérience du conseil.

 

Vous contriburez au départ principalement à des missions en financement de l’innovation (Crédit d'Impôt Recherche) et participerez également à des missions variées de conseil à haute valeur ajoutée dans les domaines marketing ou technologique. Vous serez formé à nos méthodes et à nos expertises.

 

Vous développez une forte aisance relationnelle et une capacité à gérer des projets transversaux en faisant interagir les interlocuteurs de haut niveau des fonctions Innovation, R&D ou Marketing de nos clients.
Vous évoluerez dans une ambiance de travail d’équipe stimulante, en autonomie et aurez la possibilité de participer au développement de Bloomoon.

Profil recherché

Vous avez une formation supérieure scientifique généraliste (grande école d’ingénieur) idéalement complétée par un doctorat sur un sujet en interaction forte avec l’industrie ou une spécialisation en management/marketing de l’innovation. Vous avez idéalement une première expérience réussie en cabinet de conseil et avez une connaissance des enjeux de l’innovation dans l’entreprise.

 

Doté d’excellentes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles, vous développez également une bonne écoute et des qualités de communication orale indispensables à la réussite de vos missions. Vous serez amené à animer des réunions, à faire des présentations et à travailler en mode projet en équipe. 

 

Vous maîtrisez l’anglais à l’oral comme à l’écrit et la suite MS OFFICE.
Enfin, vous adhérez à nos valeurs : pragmatisme, audace, vision, et vous portez une attention au sens des choses et des relations humaines.

 

Vous avez l'ambition d'apporter votre dynamisme, votre aisance relationnelle et votre attrait pour l'innovation et les avancées scientifiques afin de contribuer au fort développement de notre structure jeune et en pleine croissance.

 

Entreprise

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l'innovation qui intervient principalement pour le compte de grandes sociétés industrielles de différents secteurs. Notre structure française à vocation internationale, est née du regroupement de compétences synergiques et expérimentées : Management et organisation, Marketing, Technologie, Financement. Notre approche unique repose sur l’identification et l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation.

 

Processus de recrutement

Plusieurs session d'entretiens (3 à 4) avec les associés et les responsables de missions

 

Personne en charge du recrutement :
CYRIL FRESSE - DIRECTEUR GENERAL

Envoyez votre candidature à cf@bloomoon.eu

 

Lire la suite

01

juin
2017

Conférence - L'apport du biomimétisme dans l'innovation technologique

 

Le Biomimétisme est aujourd'hui un processus d'innovation technologique de plus en plus présent dans l'industrie. Bloomoon, qui en a fait un de ses domaines de compétence, vous invite le Jeudi 1er Juin de 18h à 20h (Lyon), à venir (re)découvrir cette démarche inspirante.

 

 

 

De nombreux exemples illustrent l'efficacité du biomimétisme dans l'innovation technologique : le bec du martin-pêcheur pour optimiser le design du Shinkansen japonais, la propriété adhésive des pattes du gecko qui a inspiré un adhésif : le geckskin, la trompe du moustique pour créer des aiguilles médicales indolores, les termitières qui ont inspiré l'architecte Mick Pearce...

 

Kalina Raskin, Managing Director du CEEBIOS, le Centre Européen d’Expertise en Biomimétisme, sera l'invitée de Davy Besson, Directeur du Développement de BLOOMOON. Ils vous proposeront, lors d'un afterwork convivial, d'échanger et de répondre à toutes vos questions sur le biomimétisme et son apport dans la créativité technologique ouverte.

 

Pour vous inscrire gratuitement (attention places limitées !), suivez le lien ci-dessous :

 

Lire la suite

22

mai
2017

Le meilleur de l'actualité Agroalimentaire

 

Pour vous inspirer dans vos démarches d'innovation, Bloomoon veille pour vous relayer les actualités les plus saisissantes. Ljubitza Kouris, Responsable de Comptes pour le secteur Agroalimentaire, vous propose aujourd’hui l’essentiel de l’actualité sur l'innovation Agroalimentaire.

 

   

 

Le finlandais, Huhtamaki lance une tasse connectée sensible à la chaleur.

Lire l’article

 

 


  

 

 

HappyDown par Diageo, le cocktail artisanal en canette.

Lire l’article

 

 

 

  

 

 

Cette salière intelligente veut changer la façon dont vous assaisonnez les aliments.

Lire l’article

 

 

 

 

 

 

Coca-Cola s'attaque au marché Bio avec Honest, thé glacé Bio.

Lire l’article

 

 

 

  

 

 

Ljubitza Kouris

Ingénieur agronome, avec un master en développement durable et qualité, Ljubitza Kouris est Responsable Grands Comptes au sein de Bloomoon sur les secteurs de l’industrie agroalimentaire et agricole.

LinkedIn

 

 

 

 

 

Lire la suite

22

mai
2017

Le meilleur de l'actualité Cosmétique

 

Pour vous inspirer dans vos démarches d'innovation, Bloomoon veille pour vous relayer les actualités les plus saisissantes. Houda Lazaar, Responsable de Comptes pour le secteur Cosmétiques et Santé, vous propose aujourd’hui l’essentiel de l’actualité sur l'innovation Cosmétique.

 

   

 

Des produits aux extraits de pierres précieuses : L'innovation cosmétique d'une passionnée.

Lire l’article

 

 

 

 

Le végétale au cœur de l’innovation cosmétique.

Lire l’article

 

 

 

  

 

 

Poetis lance une nouvelle plateforme dédiée aux applications industrielles dans la cosmétique et les laboratoires pharmaceutiques et pour la médecine régénérative.

Lire l’article

 

 

 

 

Cinq innovations à surveiller dans l’industrie des cosmétiques : produits polyvalents, nouvelle forme de parfum, des emballages en bambou…

Lire l’article

 

 

 

 

 

 

Une expérience cosmétique transgénérationnelle ! : quand 2 générations s’échangent leur trousse de maquillage.

Lire l’article

 

 

 

 

 

  

  

 

Houda Lazaar

Passionnée de cosmétiques et des nouvelles technologies, Houda Lazaar est Responsable Grands Comptes chez Bloomoon. Son esprit entrepreunarial, ainsi que sa joie de vivre, la motive à vous faire découvrir les innovations de son secteur.

LinkedIn

 

 

 

 

 

Lire la suite

27

avril
2017

Matériaux Composites Organiques : les tendances et drivers des thermoplastiques

 

Bloomoon, société de conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation, s’intéresse aux nouvelles technologies permettant d’innover. Notre consultant senior Johan Saba, spécialisé dans les innovations de matériaux, vous propose ainsi de découvrir les grandes tendances et drivers des thermoplastiques.

 

Avec une production qui va croître de manière exponentielle sur les dix prochaines années, les composites thermoplastiques vont devenir un matériau incontournable des innovations technologiques de demain. Mais savez-vous comment sont constitués ces matériaux et quelles sont leurs qualités ?

 

 

 

 

Un matériau composite est une combinaison de deux matériaux ou plus (renforts, matrice), qui diffère en forme ou composition.

 

Un matériau composite comprend :

- Une matrice : interconnectée dans le matériau composite et entourant le renfort,

- Un renfort : dispersé dans le matériau composite sous forme de particules ou de fibres.

 

Matériaux Composites

 

 

Les matrices dans les composites

 

Concernant les matrices, il en existe 3 grandes familles : les matrices organiques, métalliques et céramiques.

 

Trois grandes familles de matrices

 

 

Les composites à matrice organique

 

Parmi les composites à matrice organique, il existe 2 types : les thermoplastiques et les thermodurcissables.

 

Le choix de la matière dépend donc des caractéristiques recherchées sur pièce. Un polymère thermoplastique est un matériau macromoléculaire dont la caractéristique principale est sa capacité à passer d’un état solide à liquide de manière réversible par apport de chaleur. A l’inverse, un polymère thermodurcissable, une fois polymérisé par la chaleur, devient solide de manière irréversible. 

 

Les matières thermoplastiques se mettent en forme principalement par injection alors que celles thermodurcissables sont transformées par un procédé dit « de compression » ou de « compression transfert ».

 

 

 

Les composites à matrice thermoplastique

 

Trois catégories thermoplastiques sont distinguées :

- Plastiques hautes performances

- Plastiques techniques

- Plastiques standards

 

Les plastiques hautes performances sont une classe de polymères qui diffère des plastiques standards et des plastiques techniques, principalement par leur température et leur stabilité chimique, leurs propriétés mécaniques, mais aussi par les quantités produites et leurs prix.

 

La plupart des thermoplastiques utilisés dans les matériaux composites sont des plastiques de haute performance ou d'ingénierie.

 

 

Pyramide des thermoplastiques

 

 

Suite à une amélioration significative de l’efficacité des procédés sur les coûts, les thermoplastiques renforcés apparaissent maintenant comme les matériaux à la pointe sur le marché des matières premières pour l’aérospatial. Contrairement aux thermodurcissables, les thermoplastiques n'ont pas besoin de se réticuler (durcir). Ces polymères se forment facilement sous la chaleur et durcissent à des vitesses beaucoup plus rapides que les thermodurcissables) lorsqu'ils sont refroidis. En outre, ils conservent leur plasticité, c'est-à-dire qu'ils se fondent et peuvent être remodelés en les réchauffant au-dessus de leurs températures de traitement. Cette caractéristique offre de nombreuses possibilités pour des techniques de traitement composites plus rapides et plus innovantes par rapport à leurs homologues thermodurcissables.

 

Même si les composites à matrice thermoplastique sont de plus en plus utilisés, ils restent encore moins représentatifs par rapport aux composites à matrice thermodurcissable.

 

En effet, le chiffre d’affaires total des composites à base de fibres de carbone en 2014 était de 16,6 milliards US $, dont 10,6 milliards US $ pour les matrices polymères. Les composites à base de matrice polymère représentaient 64% du chiffre d'affaires total. Les plastiques thermodurcissables continuent d'être la matrice polymère la plus couramment utilisée pour la fibre de carbone.

 

 

Chiffre d'affaires en milliards US$ par matrice (2014) (Source : Acmite Market Intelligence)

 

 

Les tendances et drivers

 

Compte tenu des nombreux matériaux composites à base de thermoplastiques utilisés dans l’industrie aérospatiale aujourd'hui, il est évident que beaucoup de progrès ont déjà été réalisés. Sur la seule base des applications existantes, il est prévu que le tonnage de ces matériaux augmentera de 200 à 300 % au cours de la prochaine décennie, prenant ainsi des parts de marché aux métaux et aux composites thermodurcissables.

 

Cependant, des difficultés subsistent notamment pour la fabrication de formes complexes avec des composites thermoplastiques à fibres longues. Pour les composites de structures à base de PEEK et PEKK, le coût en matières premières est significativement plus élevé que ceux à base de thermodurcissables comme les matrices époxy. De plus, les exigences en termes d’outillage et de température de mise en forme ajoutent des contraintes. Malgré le développement de technique de moulage par compression continue, les géométries complexes restent limitées.

 

Le placement automatisé des fibres est une alternative qui permet l’obtention de composite aux formes complexes et épaisseurs variables.

 

Enfin, les progrès dans le thermoformage, soudage et collage ouvrent de nouvelles opportunités aux composites à base de thermoplastiques.

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les matériaux composites et leur potentiel d’innovation pour votre entreprise ? Les consultants de Bloomoon sont à votre entière disposition.

 

 

 

 

Johan Saba

Consultant Senior au sein de BLOOMOON, Johan Saba a occupé des postes d’ingénieur R&D et ingénieur projets au sein de grands groupes des secteurs de la chimie, de la plasturgie et de la cosmétique. Johan Saba est ingénieur de l’École Nationale Supérieure de Chimie et Physique de Bordeaux et docteur de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan.

 

 

Lire la suite

24

avril
2017

Le meilleur de l'actualité Biomimétisme

 

Bloomoon a fait du biomimétisme un de ses domaines de compétences privilégié. Cette démarche inspirante est notamment la spécialité de Nathalie TUEL notre Directrice de l’information. Elle vous propose aujourd’hui l’essentiel de l’actualité biomimétisme.

 

 

 

 

 

8 exemples de startups qui ont développé leur technologie grâce au biomimétisme. Bambou, Requins, Araignées, Système Immunitaire Humain, Scarabées, Vert Luisants… Découvrez ces Success Stories

Lire l’article

 

 

 

 

   

 

Le biomimétisme : essentiel pour développer les futures innovations de l’industrie cosmétique ? Découvrez l’interview du professeur Andrew Parker.

Lire l’article

 

 

 

 

Salto – un robot aux incroyables sauts, inspiré des Galagos.

Lire l’article et voir la vidéo

 

 

 

 

 

La soie d’araignée possède des propriétés inégalées. Est-il possible de produire artificiellement une soie d’aussi bonne qualité ? Éléments de réponses…

Lire l’article

 

 

 

 

La startup NBD Nanotechnologies protège vos revêtements plastiques et vos vêtements synthétiques des éléments en s’inspirant du Scarabée.

Lire l’article

 

 

 

 

Sur l'auteur

Docteur en Chimie-Physique, Nathalie Tuel est directrice de l’information au sein de BLOOMOON. Elle a la charge des bases de données internes d’information et intervient également sur des missions de veille technologique.

 

Twitter @nattuel - LinkedIn

 

 

 

 

 

 



Lire la suite

21

avril
2017

Partenariat entre BLOOMOON et BAKER TILLY FRANCE

BLOOMOON est partenaire de BAKER TILLY FRANCE en matière d’accompagnement sur le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) et le Crédit d’Impôt Innovation (CII).

 

       

 

BAKER TILLY FRANCE est très attaché à la relation client et aux services qu’il met à leur disposition. BAKER TILLY FRANCE, l’un des 10 premiers réseaux mondiaux de cabinets indépendants d’expertise-comptable, d’audit et de conseil choisi des partenaires qui partagent les mêmes valeurs et qui représentent une valeur ajoutée pour leur client.

 

En matière de Crédit d’Impôt Recherche et d’innovation, BAKER TILLY FRANCE et BLOOMOON ont conclu un partenariat, offrant aux membres du réseau un niveau d’expertise de haut niveau sur le financement et l’innovation (CIR et CII).

 

« C’est avec plaisir que nous accueillons BLOOMOON parmi les partenaires de notre réseau. BLOOMOON s’inscrit comme un partenaire privilégié qui répond aux exigences de BAKER TILLY FRANCE, que nous pourrons recommander à vos clients en toute confiance avec la garantie d’une prestation de qualité et un service sur-mesure en matière de financement et d’innovation » a ainsi déclaré Olivia PONSONNET, Secrétaire Générale de BAKER TILLY FRANCE.

 

« C’est un plaisir partagé et nous sommes fiers que la compétence de BLOOMOON sur les sujets de CIR et de CII soit reconnue de BAKER TILLY FRANCE, 8ème réseau mondial de cabinets indépendants et consacré réseau de l’année par l’IAB » a réagit Didier LE STRAT, Directeur Associé et co-fondateur de BLOOMOON. « Les membres de BAKER TILLY FRANCE partagent avec nous des valeurs fortes d’entrepreunariat, de pragmatisme, ainsi qu’un esprit collaboratif et nous nous engageons à leur adresser des prestations à la hauteur de la confiance dont ils nous témoignent. »

 

Suite à la finalisation de cet accord de partenariat, Didier LE STRAT, a répondu aux questions à l’intention des membres du réseau. Nous vous proposons de retrouver son interview en intégralité :

 

 

 

Lire la suite

29

mars
2017

Bloomoon recrute un Consultant stagiaire en Management de l'Innovation

Entreprise

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil qui intervient sur l’ensemble des problématiques d’innovation pour le compte de grandes sociétés industrielles. Notre structure française à vocation internationale, est née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées. Notre approche unique repose sur l’identification et l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation.

Pour accompagner sa croissance, BLOOMOON recherche un stagiaire Consultants en Stratégie et Management de l’Innovation. Ce stage pourra déboucher sur un CDI.

 

Poste et mission

Sous la supervision d’un responsable de mission, vous accompagnez nos clients sur des missions variées et inspirantes :

- Stratégie d’innovation : apporter les informations sur les évolutions de marchés (attentes clients, nouvelles formes de concurrence), les tendances technologiques, les tendances sociétales et les outils pour permettre à une organisation de faire des choix d’orientation stratégique et tirer parti de l’innovation. Construire une roadmap stratégique innovation.

- Management de l’innovation : évaluer le niveau de maturité d’innovation d’une organisation et proposer des recommandations de transformations internes.

Mise en place d’outils d’aide à la décision.

Accompagnement à la gestion d’un projet d’innovation.

Formation aux approches d’innovation : design thinking, effectuation, etc.

- Design thinking : application de l’approche aux différentes problématiques du management de l’innovation, et en particulier pour le design de produits/services : inspiration, idéation et prototypage en collaboration avec nos designers Bloomoon.

Vous serez formé aux méthodes et aux outils Bloomoon tout au long de votre parcours.

 

Profil

Etudiant(e) en dernière année ou en année de césure d’une grande école de commerce ou d’ingénieur, ou d’une Université reconnue pour sa formation en innovation, vous intégrez nos équipes sur mission au même titre qu’un consultant.
Les profils variés / atypiques sont aussi très appréciés.


• Vous êtes enthousiaste, curieux/se.

• Vous possédez une forte culture de l’innovation.

• Vous êtes créatifs.

• Vous possédez une bonne capacité d’écoute, d’analyse et de synthèse (hiérarchisation, structuration des idées, exploitation de données scientifiques et techniques).

• Vous souhaitez participer à l’aventure d’une société en développement.

• Anglais courant.

 

Postulez à recruiting@bloomoon.eu

 

Lire la suite

01

mars
2017

Serious Game : Why so serious?

 

Afin d’apporter à nos clients des solutions innovantes pour concrétiser leurs ambitions, Bloomoon, par le biais de son consultant senior Richard Grondin, s’est intéressé à un outil de plus en plus prisé : le Serious Game.

 

EagleRacing est un jeu de simulation confrontant le joueur à des situations complexes de collaboration ou de prise de décision en équipe. Son but est de permettre au joueur d’apprendre les opportunités et limites des technologies de collaboration au sein des organisations.

 

Innov8 est une simulation 3D développée par IBM dont le but est de mieux comprendre l’efficacité du Business Process Management et son impact sur tout un écosystème.

 

Shortfall est une simulation de supply chain dans le secteur automobile.

 

PlantVille est un jeu 3D développé par Siemens qui donne au joueur l’opportunité de contrôler une usine, d’en évaluer les indicateurs de performances clefs, d’allouer les ressources, d’améliorer les capacités de production…

 

Vous l’aurez compris, le Serious Game (SG) a largement dépassé le stade de la recherche théorique même si, aujourd’hui encore, son efficacité et ses ressorts nécessitent d’être continuellement affinés.

 

 

Origines et enjeux

 

Le concept récent de « gamification » fait référence à l’idée de transposer les caractéristiques et les propriétés du jeu dans des applications sérieuses afin de les rendre ludiques, engageantes et plus efficaces pédagogiquement. L’émergence de méthodologies d’apprentissage basées sur le jeu est une tendance forte de ces dernières années : des initiatives comme European Project Games et Learning Alliance en sont la preuve.

 

Les jeux utilisés à des fins pédagogiques présentent un énorme potentiel motivant pour leurs utilisateurs. En effet, les théories modernes sur l’efficacité de l’apprentissage suggèrent que la formation est facilitée par une situation qui nous permette à la fois d’être actif, de résoudre des problèmes et de recevoir un feedback immédiat. Ainsi, les SG ont tout le potentiel pour offrir expériences d’apprentissage optimales. Pouvant utiliser des technologies de simulation ou de visualisation, ils sont capables de contextualiser l’expérience du joueur dans des environnements réalistes et challengeant, permettant de supporter une situation cognitive. Ils apportent la possibilité de simuler des environnements complexes ou des situations dangereuses voire critiques, le tout pour un faible niveau d’investissement.

 

Il n’est donc pas surprenant que les SG représentent un marché à fort potentiel de croissance (+100% de croissance entre 2014 et 2018, estimé par l’IDATE – voir figure ci-dessous), en particulier avec l’émergence de supports autres que l’ordinateur qui permettent des développements à moindre coût. C’est le cas par exemple des applications pour smartphone. Si les SG n’ont pas pour vocation de remplacer les formes actuelles d’information, de communication ou d’entraînement, ils permettent en revanche d’améliorer ces domaines avec plus d’interactivité et en rendant l’utilisateur plus réceptif au message transmis.

 

Source : IDATE 2014

 

De plus, l’aspect social des SG, qui est naturellement compatible avec des approches massivement multi-joueurs, constituera le point principal d’attention de ces prochaines années aussi bien pour le joueur que pour le professionnel utilisant le SG comme un outil. Jean-Charles Guillet, directeur Innovation Marketing et Services chez Total, lors d’un retour sur l’implémentation de PLAY’INN, un SG dédié à l’innovation et la créativité, confie avoir été surpris par l’engouement collectif que le jeu a suscité sur les 5 continents et sur sa capacité à briser les barrières hiérarchiques.

 

Historiquement, les premiers SG étaient conçus pour entrainer les individus à des tâches particulières dans certains secteurs. C’est le cas notamment de America’s Army, l’un des tout premier SG dédié au recrutement de soldats. Aujourd’hui, on observe une très grande variété de ces jeux si bien que différentes taxonomies ont dû être proposées. Parmi les dernières en date, une classification collaborative en ligne sert de référence internationale avec près de 3300 jeux indexés. Elle s’établit selon 4 dimensions : le Gameplay, l’objectif du jeu (éducation, information, communication…), le marché adressé (divertissement, santé, management, politique…) et l’audience du jeu.

 

Aujourd’hui de nombreux secteurs et fonctions font appel à ce levier pédagogique et ludique. C’est le cas du domaine de la santé (éducation thérapeutique, accompagnement au soins), des ressources humaines (communication interne, formation), du secteur industriel (prévention des risques) ou encore, comme une évidence, du secteur de l’éducation. Côté entreprises, toutes celles du CAC 40 ont eu recours à au moins un SG pour répondre à des problématiques de formation du personnel, de recrutement et d’intégration de nouveaux collaborateurs, de communication externe, de gestion de la créativité... En revanche, les PME représentent un challenge fort pour la diffusion des SG avec un taux de pénétration encore assez faible.

 

 

Comment mesurer l’apprentissage ?

 

La question du retour sur investissement des SG se pose en effet et il est nécessaire de pouvoir démontrer la valeur pédagogique de ces jeux par rapport à une pédagogie classique, notamment en regard du coût de développement d’un jeu. Ainsi, de nombreux chercheurs s’essayent à prendre en considération les aspects pédagogiques du jeu afin de démontrer l’impact éducatif des SG nécessaire à leur adoption massive. Ce mode d’apprentissage nécessite d’être étudié aussi bien d’un point de vue pédagogique que psychologique avec en particulier les processus de métacognition des joueurs.

 

 

Une des caractéristiques principales du jeu est d’atteindre un objectif qui est amené par des indicateurs de progression. Cela permet au joueur de se situer par rapport à la réalisation d’un objectif spécifique. La motivation de l’utilisateur est par ailleurs renforcée quand ces objectifs lui proposent de sortir de sa zone de confort et qu’il est en mesure de visualiser les résultats de ses actions, c’est-à-dire sa progression. Les individus ont en effet tendance à redoubler d’efforts lorsqu’ils sentent qu’ils se rapprochent du but. D’autres techniques comme le passage de niveaux (permettant d’accéder à de nouveaux   mondes du jeu), les améliorations visuelles (comme la personnalisation de son avatar), l’ajout de quêtes et challenges additionnels ou encore l’accès à des mini jeux (cartes, courses, loterie…) renforcent cette idée de progression et donc d’engagement.

 

D’un autre côté l’utilisation de récompenses dans les SG peut être un handicap. Comme l’explique Alfie Kohn dans son livre Punished by Rewards, cette approche aurait tendance à focaliser la concentration du joueur sur les succès du jeu quitte à le détourner de l’objectif pédagogique initial. Kohn a ainsi démontré que lorsque des enfants sont payés pour dessiner, ils produisent plus de dessins mais de moindre qualité. De plus, lorsqu’ils cessent d’être payés ils n’aiment plus dessiner autant qu’avant… Afin d’éviter ce risque, il est donc nécessaire de bien mesurer les effets et les bénéfices d’une approche ludique de l’enseignement.

 

De nombreux auteurs marquent bien la différence entre performance et apprentissage. Alors que le jeu est usuellement orienté vers la performance avec l’atteinte de jalons et le besoin d’établir un score, souvent dans des conditions de temps limitées, l’apprentissage nécessite au contraire du temps pour la réflexion, la répétition, l’auto-évaluation, des pauses et même la possibilité de faire des erreurs. Ainsi le processus du jeu n’implique pas forcément un bon apprentissage même si un score élevé est obtenu… De plus, plus le jeu laisse de la liberté d’action au joueur moins l’apprentissage sera important par rapport à la performance.

 

Les méthodes découlant du jeu permettent de mettre en place une évaluation formatrice (feedback) des joueurs. Un principe fondamental de l’éducation. Cette évaluation permet de communiquer aux apprenants des informations utiles sur les succès, les progressions et vitesses d’apprentissage, les forces et faiblesses et ce, de manière individuelle afin d’optimiser l’enseignement. L’évaluation formatrice identifie donc les différences entre les connaissances actuelles et les objectifs pédagogiques des apprenants. Et cela dans le but de promouvoir un programme de développement efficace et individuel. Dans les SG, il est nécessaire de produire un feedback immédiat, intelligent et formateur pour le joueur. Cela nécessite une intelligence artificielle pédagogique capable de s’adapter à chaque joueur. Une approche de SG intelligent pédagogiquement connue est la Competence-based Knowledge Space Theory (CbKST) établie par Jean-Paul Doignon et Jean-Claude Falmagne. Elle suppose de préétablir un mapping des connaissances contenues dans le jeu. Ainsi, lorsque le joueur accomplit une tâche correctement, le jeu est au fait de toutes les connaissances nécessaires pour compléter cette tâche et inversement, lorsque le joueur échoue, les compétences manquantes sont de même connues.

 

 

Principes clefs du développement d’un SG efficace et engageant

 

Le développement d’un SG est un challenge multidisciplinaire qui place les bénéfices de l’utilisateur au centre du procédé. Ainsi, il existe une grande variabilité de disciplines et de facteurs impliqués dans son développement.

 

En premier lieu, pour qu’un SG soit efficace, il doit trouver un juste équilibre entre amusement et valeur éducationnelle. La conservation d’un haut niveau d’engagement chez le joueur tout au long de la partie est également un élément déterminant de l’impact d’un SG. Il faut pour cela éviter les redondances, donner du feedback en temps réel, faire ressortir les accomplissements et progrès. De plus, il est bon de multiplier les scenarios ou d’introduire des éléments aléatoires afin d’éviter les répétitions ou le caractère trop déterministe d’un jeu.  Ainsi, cela permet au joueur de se laisser surprendre et de lui éviter d’anticiper d’éventuels évènements pouvant le détourner des objectifs pédagogiques premiers. Enfin, la narration est bénéfique dans un environnement éducatif et fournit des opportunités de réflexion, d’évaluation, d’illustration et d’exemplification. Raconter une histoire est une méthode universelle pour engager les gens au travers de quelques archétypes comme le héros, l’ennemi, le mentor, la quête…

 

Minimiser la charge cognitive d’un SG est aussi atout indispensable pour rendre le jeu pédagogiquement efficace. Abaisser cette charge cognitive contribue en effet à conserver un haut niveau d’engagement et d’attention ainsi qu’une bonne jouabilité. Ainsi, un jeu trop compliqué et dont les objectifs ne sont pas clairement annoncés apparaitra trop flou pour le joueur et aura tendance à abaisser sa motivation. Au contraire, un jeu dont les tâches à accomplir sont introduites de manière graduelle et progressive et pour lequel l’interface est suffisamment user-friendly pour que le joueur comprenne ce qu’il doit faire et comment le faire, sera bien plus efficace pour introduire du contenu pédagogique.

 

Par ailleurs, l’aspect collaboratif doit aussi être renforcé par des outils de communication dans le jeu pour supporter les interactions entre les joueurs. En effet, l’apprentissage collaboratif permet en effet d’engager le joueur et montre une influence positive sur l’apprentissage. A ce titre, la personnalisation d’un avatar est un moyen d’aider les joueurs à s’identifier à leur personnage pour se sentir plus impliqués. Les avatars peuvent interagir entre eux dans un monde virtuel via des chats ou directement par la voix. Des mondes virtuels comme OpenSim facilitent l’immersion d’utilisateurs pour collaborer, communiquer ou apprendre de manière ludique. Un point clef du monde virtuel est qu’il n’est pas soumis aux contraintes physiques du monde réel. Nous pouvons donc imaginer des applications diverses et totalement irréalistes comme de marcher sur les anneaux de Saturne pour une leçon d’astronomie ou encore être réduit à une échelle moléculaire pour enseigner la chimie.

 

En résumé, pour faciliter l’apprentissage, il est bon d’adopter une approche constructiviste qui se décompose en trois étapes :

 

  • Le brief initial qui a pour objectif d’attirer l’attention de l’apprenant sur les objectifs pédagogiques, les règles du jeu ainsi que sur les connaissances prérequises ;
  • La phase de jeu doit être simple et intuitive au maximum ;
  • Le débriefing final qui est conçu pour consolider les acquis et aussi préparer leur utilisation dans la réalité.

 

 

Les étapes de conception d’un SG

 

Aujourd’hui, dans l’industrie des SG, le mode de développement le plus couramment utilisé consiste en un jeu individuel et spécifique. Ce type d’outil présente des coûts de production élevés, une faible possibilité de réutilisation ainsi qu’un time-to-market important. Pour une industrie dépendant fortement des avancées technologiques cela implique un risque élevé d’échec commercial. Par exemple, une tendance de transition est observée dans le secteur du développement de logiciel, vers des business model moins centrés sur le produit mais plutôt centrés sur le service. Ainsi, le produit tangible ne constitue plus l’unique offre, mais fait partie d’un package plus large incluant un ensemble de services adaptables. L’objectif est de tendre vers plus de reconversion et de transversalité du produit afin de réduire son temps de développement. Un des moyens utilisés est, de considérer par exemple le SG comme un « Software as a Service » et de développer des outils qui permettent une meilleure quantification des bénéfices des SG.

 

Selon le niveau d’exigence recherché dans un triptyque contenu/technologie/complexité, il faut compter entre 20 et 500 k€ pour le développement complet d’un SG[1].

 

Malgré ce niveau d’investissement important, il est assez simple de démontrer la rentabilité de ce type de jeu si l’on considère des éléments comme la réduction du temps de formation, la réduction des coûts logistiques, l’accessibilité permanente et sans contrainte géographique au contenu du jeu et les économies d’échelle réalisées.

 

Michelle Garnier qui a été en charge du développement d’un SG dont le but était d’améliorer la culture de la qualité chez Sanofi Pasteur[2] revient sur son expérience en définissant 7 étapes clefs préalables au développement même du jeu :

 

1)            Définir les critères de performances recherchés : impact, satisfaction, ROI ;

2)            Définir le périmètre du déploiement : salariés concernés, fonctions supports ;

3)            Définir la structure pédagogique : apprentissage, feedback personnel, compétition ;

4)            Définir le modèle pédagogique recherché : quels sont les comportements clefs à acquérir ;

5)            Etablir différents scénarios ;

6)            Définir les modes d’évaluation : retour individuel/collectif, scoring, visualisation statistique ;

7)            Dimensionner le projet : besoins administratifs, budget.

 

C’est ensuite que commence la phase de game design qui consiste à convertir les compétences pédagogiques à acquérir en compétences de jeu, puis à traduire ces compétences en mécaniques.

 

Ainsi, il ne suffit pas de ludifier des supports de formation ou de conduite du changement existants pour atteindre sa cible. Le développement d’un SG répond à une gestion de projet globale qui nécessite une réelle réflexion. Il ne suffit pas d’attribuer des points ou des scores mais bien d’évoluer vers une réelle interaction par le biais des mécaniques du jeu.

 

Le déploiement est ensuite une phase clef des SG. Le développement du jeu doit suivre une démarche agile impliquant des bêta-testeurs à différents niveaux de l’entreprise. Un autre point primordial concerne le besoin de constamment animer la communauté de joueurs afin de maintenir l’intérêt.

 

 

[1] Stéphane de Buttet, Nordforse, Mardi de l’innovation 29 septembre 2015

[2] EPIDEMIC - Les Mardis de l’Innovation du 29 septembre 2015

 

 

A PROPOS DE L'AUTEUR

 Richard Grondin

 Consultant senior en innovation au sein de BLOOMOON, Richard Grondin est ingénieur en  chimie et génie des procédés et diplômé d’un mastère spécialisé en management de la  technologie et de l’innovation. Il a notamment réalisé des missions de gestion de projet  innovant, de dynamisation de l’innovation et de financement de la recherche.

 

 

 

Lire la suite

23

janvier
2017

Le partage du design

L’impact du design sur l’entreprise

 

Qu’il soit produit, packaging, graphique, d’espace, management, d’interaction, textile, sensoriel, culinaire, de services ou d’eco-conception, le design garantit la santé financière et l’image d’une entreprise innovante : « aucun pays n'ayant eu recours au design n'a pas émergé industriellement », Philippe Picaud, Directeur Design, Carrefour, conférence « de la pensée à la transformation », du 18/11/2015 (lien). 

 

Design Value Index (DVI), The Design Management Institute, basé sur un portfolio de 16 publications, 2015

 

 

Se positionner selon son identité et son utilisateur

 

L’utilisateur ne voit pas l’entreprise ou son organisation ; il vit des expériences et lorsqu’il doit choisir le média (objet, service, etc.) le plus propice à l’accompagner, il se réfère aux marques, à leur image (confiance, degré de contemporanéité, réputation, reconnaissance ...) à la perception (sensorialités), à l’usage (praticité et comportements), ou à la technologie (performance). Un objet ou un service offert par une entreprise renvoie à sa propre image l’utilisateur, à ce qu’il souhaite véhiculer en l’utilisant ; c’est une projection de ses aspirations. Voici la question subconsciente clé lors du choix d’un produit : « Ce produit ; correspond-il à l’image que je souhaite refléter et construire ? ».

Le Design confère un impact essentiel qui permet à l’entreprise de synthétiser sa vision et ses valeurs au travers de ses produits, ses services ou sa présence dans un environnement. Il a un rôle différenciateur pour l’entreprise et son atout premier est l’écoute de l’Homme et de son Environnement (sociologique ou naturel).

 

 

Rôle « guide » pour adresser des marchés existants et nouveaux

 

La démarche de Design consiste à remettre en question l’existant pour apporter une vision nouvelle d’un produit ou d’un service en phase avec la société et ses mutations, en phase entre l’entreprise et ses aspirations. Son degré d’innovation s’échelonne de la stylique à l’expérience nouvelle, de l’incrémental au radical. Le rôle du design est de faire émerger de nouvelles offres (nouveaux marchés) acceptables et désirables des utilisateurs qui manifestent ou non des ruptures avec l’existant. Une bonne innovation apporte surprise et évidence à la fois.

 

 

Le Design se partage

 

Dans sa pratique, le designer est en dialogue avec l’ensemble des acteurs clés d’un projet ; il n’a et n’aura jamais vocation à les remplacer. Son rôle est d’écouter, comprendre et catalyser les informations qu’il rassemble. Cet exercice d’analyse et de synthèse est essentiel pour assurer la bonne dynamique d’un projet. Pour amorcer les démarches de créativité, on sollicite de plus en plus les responsables des entreprises afin de les impliquer pleinement dans leurs mutations. Cette collaboration permet de confronter des idées nouvelles et les idées internes pour exploiter le meilleur des deux et favoriser la pertinence des réponses.

Depuis 2010 (sortie de l’ouvrage de Tim Brown), le design thinking se diffuse largement et partage à tous les principes  « dé-zoomés » du design en raison de sa pertinence éprouvée dans son application à l’organisation dans sa globalité. Voici donc son principe de conduite d’un projet : trois grandes phases (inspiration, imagination et implémentation) sont traversées par l’exploration et l’analyse itérativement. Les sélections et les décisions sont inhérentes à l’approche, c’est pourquoi la participation du management est essentielle.

 

Schéma de l’approche Design par Bloomoon

 

 

Le Design chez Bloomoon

 

Bloomoon rapproche le design et l’univers du conseil pour permettre de faire aboutir les innovations. Notre approche consiste à réunir nos designers, les experts appropriés et le management (marketing, commercial, R&D, DG, Rh,…) dans une même démarche de génération d’innovations.  Nous permettons à nos clients de se projeter rapidement dans la réalité des concepts pour juger leur pertinence et de leur impact sur l’organisation et le marché.

Intégrer le design est essentiel pour innover de la manière la plus juste pour l’homme et de la manière la plus profitable pour l’entreprise.

 

 

 

A propos de l'auteur

Diane DubrisayEtienne BARLOT

 

Designer chez Bloomoon depuis 2014, Etienne Barlot apporte une force de concrétisation aux innovations de nos clients.

Il s'investit dans les domaines de la santé, de la beauté, de la grande distribution, de l'habitat, de l'énergie ou encore de la mobilité pour y détecter de nouveaux potentiels d'innovations.

 

 

 

 

Lire la suite

23

janvier
2017

Le marché des dispositifs médicaux implantables (DMI)

 

Les dispositifs médicaux implantables (DMI) sont destinés à être introduits dans le corps humain par une intervention chirurgicale et à y demeurer pendant une période d'au moins trente jours.

 

Le marché des DMI est très peu fragmenté. Cinq producteurs principaux génèrent un chiffre d’affaires global d’environ 40 milliards de dollars, dont plus de la moitié aux Etats-Unis.

 

Les acteurs du marché des DMI tendent à être spécifiques dans la typologie de dispositifs produits. En effet, deux tiers de la production appartient à la catégorie des DMI orthopédiques (genoux, hanche, rachis). Les DMI cardiovasculaires (stents, valves) représentent également une part importante du marché (près de 30%). 
 
  

A PROPOS DE L'AUTEUR

 Jérémy Pons

 Consultant en innovation au sein de BLOOMOON, Jérémy Pons est ingénieur chimiste et possède un master en stratégie d’entreprises. Il accompagne aujourd’hui des acteurs divers du domaine de la chimie dans leurs problématiques d’innovation et de R&D.

 

 

 

Lire la suite

12

janvier
2017

BLOOMOON recrute un Consultant innovation H/F

Entreprise

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil qui intervient sur l’ensemble des problématiques d’innovation pour le compte de grandes sociétés industrielles. Notre structure française à vocation internationale, est née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées. Notre approche unique repose sur l’identification et l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation.

 

Poste et missions

 

Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un/une consultant(e) en innovation présentant une maîtrise du financement de l’innovation (Crédit d'Impôt Recherche). Vous aurez la responsabilité de piloter un portefeuille de clients en financement de l’innovation et participerez également à des missions variées de conseil à haute valeur ajoutée dans les domaines marketing ou technologique. Vous serez formé à nos méthodes et nos expertises.

 

Vous développez une forte aisance relationnelle et une capacité à gérer des projets transversaux en faisant interagir les interlocuteurs de haut niveau des fonctions Innovation, R&D ou Marketing de nos clients. Vous évoluerez dans une ambiance de travail d’équipe stimulante, en autonomie et aurez la possibilité de participer au développement de Bloomoon.

 

Profil

Vous avez une formation supérieure scientifique orientée en biologie (grande école d’ingénieur et/ ou doctorat sur un sujet en interaction forte avec l’industrie) idéalement complétée par une spécialisation en management/marketing de l’innovation. Vous avez impérativement une première expérience réussie de 2 ans min en cabinet de conseil et avez une connaissance des enjeux de l’innovation dans l’entreprise.

 

Doté d’excellentes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles, vous développez également une bonne écoute et des qualités de communication orale indispensables à la réussite de vos missions. Vous serez amenés à animer des réunions, à faire des présentations et à travailler en mode projet en équipe. 

 

Vous maîtrisez l’anglais à l’oral comme à l’écrit et la suite MS OFFICE. Enfin, vous adhérez à nos valeurs : pragmatisme, audace, vision, et vous portez une attention au sens des choses et des relations humaines. Vous avez l'ambition d'apporter votre dynamisme, votre aisance relationnelle et votre attrait pour l'innovation et les avancées scientifiques afin de contribuer au fort développement de notre structure jeune et en pleine croissance.

 

Envoyer les candidatures à l’adresse recruiting[at]bloomoon.eu

 

 

Lire la suite

11

janvier
2017

BLOOMOON recrute un Consultant stagiaire H/F

L'entreprise

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil qui intervient sur l’ensemble des problématiques d’innovation pour le compte de grandes sociétés industrielles. Notre structure française à vocation internationale, est née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées. Notre approche unique repose sur l’identification et l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation. Pour accompagner sa croissance, BLOOMOON recherche des stagiaires Consultants en Innovation pour l’Industrie.

 

Poste et mission

Passionné(e) de technologies, du marketing technique et de la finance, vous participez à la réalisation d’études pour nos clients (Directeurs R&D, Directeurs Marketing…) : analyse des technologies et des marchés, analyse des opportunités et des menaces, anticipation des futurs besoins des marchés, financement de l’innovation, gestion de projets collaboratifs, veille technologique, accompagnement au développement de business. Votre mission peut couvrir le lancement de la mission jusqu’à la présentation des recommandations, sous la supervision du Responsable Projet. Ceci inclut en particulier :

• Réaliser une recherche et une analyse bibliographique de l’environnement technique ou marché.

• Identifier les experts techniques, les utilisateurs, les leaders d’opinion, les autorités réglementaires et les autres acteurs du marché sur le sujet traité.

• Participer à la structuration des projets de recherche et développement d’entreprises et à la réalisation de synthèses scientifiques.

 

Profil

Etudes Supérieures scientifiques (Ecole d’Ingénieur, Master II, Thèse) (biologie, chimie, physique, électronique, informatique, mécanique, …) complétées par une spécialisation en Economie ou Marketing.

• Vous êtes enthousiaste, curieux/se.

• Vous possédez une bonne capacité d’écoute, d’analyse et de synthèse (hiérarchisation, structuration des idées, exploitation de données scientifiques et techniques) et de bonnes aptitudes rédactionnelles et relationnelles.

• Vous souhaitez participer à l’aventure d’une société en développement.

• Anglais courant

 

Envoyer les candidatures à l’adresse recruiting[at]bloomoon.eu

 

 

Lire la suite