Toutes les actualités de BLOOMOON et de l'écosystème de l'innovation

20

avril
2018

6 tendances alimentaires qui envahissent les rayons de nos supermarchés préférés

 Le salon MADE est le rendez-vous BtoB des marques de distributeurs. En 2017 il a réuni 450 exposants (start-ups, TPE, PME et grands groupes) et plus de 4000 visiteurs professionnels. Depuis 15 ans ce salon permet aux industriels et fabricants alimentaires de présenter leurs produits et leurs capacités de production aux distributeurs.

 

 

Bloomoon, société de conseil en innovation vous propose de découvrir en avant-première les innovations et les tendances de consommation repérées sur le terrain.

La population française vieillissante évolue, ses habitudes et le contenu de ses caddies aussi. Baby-boomers arrivés à un âge mûr, personnes seules, personnes éloignées de leur lieu de travail, consommateurs critiques et exigeants… Tous ces facteurs induisent une consommation différente : naturalité, produits « sans » …

Zoom sur ces nouvelles tendances !

 

 

 

      1. Le végétal 

Les industriels et les consommateurs font la part belle aux produits sans protéines animales : saucisses végétales à base de blé et de pois (Herta), steaks soja et pois (Fleury Michon) …

 

Vous avez sûrement repéré cette tendance dans les rayons de vos supermarchés, et peut-être même y avez déjà vous succombé ! (Nous oui : il y a quelques semaines nous avions goûté les yaourts « Les petites pousses », à base de lait de coco et de lait d’amande, garantis sans protéines de lait de vache).

Retrouvez notre article sur le sujet : ici 

Paradoxalement, les alternatives à la viande sont jugées par les français comme des produits plus sains alors qu’ils vont à l’encontre de la recherche de naturalité puisque ce sont des produits très transformés.

 

La tendance du végétal est souvent associée à de nouveaux modes de consommation :

Le flexitarisme, qui consiste à réduire ses apports en protéines animales en général, pas seulement la viande rouge, pour faire la part belle aux légumes, légumineuses et céréales. Aujourd’hui entre 25 et 35% des français sont considérés comme flexitariens. La stratégie d’évitement commence souvent pour des raisons budgétaires, à cause des prix élevés de la viande et du poisson. Les marques utilisent une sémantique d’omnivore pour essayer de conquérir les flexitariens. Ils utilisent par exemple les dénominations « nuggets » et « steaks » végétaux, alors que les termes « lait », « crème » et « beurre » sont réservés par la loi aux produits animaux. On ne retrouvera donc pas de « lait végétal » dans les rayons mais une « boisson végétale ».

 

Le véganisme, qui consiste à ne consommer aucun produit d’origine animale. On estime aujourd’hui que les végétariens représentent 1 à 3% de la population et les végétaliens/vegans seulement 0.5 à 1% de la population. Bien que marginales, ces populations sont très médiatisées (notamment sur les réseaux sociaux comme Instagram).

 

 

 

 

      2. La naturalité

L’assiette des français est de plus en plus verte. Ils sont en quête de produits plus naturels, authentiques, ils revoient leur consommation de fruits et légumes à la hausse, sont plus attentifs à la liste d’ingrédients des produits qu’ils achètent, qu’ils veulent la plus courte possible et rejettent ce qui est industriel et transformé. Le premier moteur de cette tendance est de lutter contre le vieillissement, avec une volonté de rester jeune le plus longtemps possible ainsi que d’éviter certaines maladies chroniques. Cette tendance s’accorde avec celle de la course à pied, du yoga ou du fitness en général.

 

Plusieurs stands sur le salon proposaient des jus de fruits et de légumes, ventant la naturalité et les qualités nutritionnelles, par un pressage et une stérilisation à froid.

 

 

     3. Les produits « SANS »

Les produits « sans » envahissent les rayons : sans gluten, sans lactose, sans OGM, sans gras, sans sucre … Auparavant réservés aux personnes allergiques, intolérantes ou diabétiques, ces produits répondent à la demande d’une clientèle nouvelle, qui souhaite consommer différemment, plus sainement et des produits plus diversifiés.

 

 

    4. Les « super aliments »

Toujours dans cette idée de mieux consommer, de se protéger contre certaines maladies, notamment les maladies cardio-vasculaires, les français se tournent vers les « superfood », aliments supposés avoir des actions positives sur la santé via des bienfaits supérieurs aux autres aliments. Sont concernés : l’avocat, les baies de Goji, les algues, les graines de chia… et bien d’autres encore. La biscuiterie de l’Abbaye vient par exemple de sortir une gamme de biscuits à la spiruline, une algue très riche en vitamines et minéraux.

 

 

    5. Le BIO

C’est LA tendance gagnante de ces dernières années, plus de magasins spécialisés, plus de clients…

 

Elle s’étend désormais à d’autres rayons des supermarchés : produits cosmétiques, produits d’entretien… et plus seulement aux fruits et légumes. Impossible de ne pas la remarquer quand on fait ses courses !

 

    6. La proximité 

Exit les produits venus de l’autre bout du monde, les produits français ont la côte !

 

Après les scandales alimentaires de ces dernières années, les consommateurs français se soucient davantage de la traçabilité des aliments qui prennent place dans leurs assiettes : fruits et légumes cultivés dans la région, viande d’origine française… Le « Made in France » et les aliments du terroir français n’ont jamais été aussi tendances que cette année. Les supermarchés sont délaissés par une partie de la population pour des coopératives et des magasins à la ferme.

 

C’est le parti pris par Alpina avec ses pâtes et ses crozets made in France ou encore celui de Lucien Georgelin qui affiche le drapeau tricolore sur chacun de ses produits (confitures, céréales…). Plus que seulement « marketing » ces produits répondent à une demande de plus forte des consommateurs de surveiller leur alimentation et surtout l’origine des produits qu’ils ingèrent.

 

 

Notre visite sur le salon MADE nous a confirmé nos observations identifiées lors de nos missions de conseil : les français ont aujourd’hui un dicton « Manger moins mais manger mieux ».

 

En France, terre d’épicuriens où manger reste un vrai plaisir, nous passons encore beaucoup de temps à table et ce malgré des emplois du temps très chargés et des journées qui semblent raccourcir. La consommation de produits bruts diminuant, les industriels s’adaptent aujourd’hui pour proposer de nouvelles solutions repas qui satisferont ces nouveaux modes de consommation.

 

Vous souhaitez en apprendre plus sur ces tendances ? Discutez avec Bloomoon des habitudes et des différents types de consommateurs ? Contactez-nous !

 

 

 

LES AUTEURS :

 

 

 

Lire la suite

18

avril
2018

Le coup d’œil de Bloomoon - La revue de presse

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 

 Agricool : leurs fraises qui ont du goût vont bientôt se retrouver dans un lieu de production unique au sein des magasins Monoprix, aux côtés des pleurotes de la Boîte à Champignons. 

 

 

 

 

 

In-Cosmetics 2018 : Pendant 3 jours Amsterdam est devenue la capitale de l'industrie cosmétique mondiale. Bloomoon y a découvert les tendances d'innovation actuelles et a animé la conférence "Consumers : the acceleration factor for innovation in beauty industry".

Retrouvez bientôt notre article !

 

 

 

"Scrute la nature, c'est là qu'est ton futur" : Les ailes de coccinelle fournissent un nouveau modèle de structure compacte déployable et ultra résistante. Cet article montre encore une fois à quel point la nature est une source inépuisable d'inspiration pour l'Homme et permet de faire émerger des produits et des processus innovants qui peuvent révolutionner tous les domaines. 

 

 

 La technologie est-elle l'avenir de l'Homme ? C'est une question qui se pose depuis plusieurs années déjà et qui donne lieu à des débats enflammés : améliorer l'exisant ou créer de nouvelles capacités humaines, ralentir ou éliminer le vieillissement... Est-ce bientôt la fin de l'humanité telle que nous la connaissons pour la remplacer par une civilisation techniquement parfaite ? 

 

 

 

 

Lire la suite

09

avril
2018

L'impression 3D au service de l'industrie agroalimentaire

 

L'impression 3D est une technologie qui fascine nos lecteurs. Lors de notre enquête en Juin dernier, 58% d'entre eux déclaraient s'intéresser de près à l'opportunité d'innovation offerte par cette technologie.

Bloomoon vous propose aujourd'hui un focus sur l'apport de l'impression 3D dans l'industrie agroalimentaire. Secteur industriel le plus innovant, l'agro s'est emparé de cette technologie qui est arrivée à maturité afin de prototyper et de créer de nouveaux produits. Nouvelles formes, nouveaux goûts, ultra-personnalisation, possiblement à la demande, l'impression 3D révolutionne l'offre, mais aussi les modes de consommation. Bloomoon vous propose un tour d'horizon du possible, à travers une infographie inspirante.

 

Accédez à l'intégralité de l'infographie au lien ci-dessous ou en cliquant sur l'image :

 

Pour découvrir la suite, téléchargez l'infographie au lien ci-dessus ! 

 

 

 

 

 

 

Florian Debot

Consultant Innovation

 

Lire la suite

08

avril
2018

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse

 

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 

La population française vieillit : Quelles options pour les plus âgés ? Les technologies d'aujourd'hui permettent une assistance automatisée pour qu'ils soient libres de rester chez eux le plus longtemps possible.

 

 

 

 

  

 

 

Volkswagen a pris le virage de la mobilité connectée et électrique. Deux ans et demi après le scandale des moteurs diesel truqués, le constructeur automobile voulait, mardi 13 mars, afficher sa transformation et sa nouvelle stratégie : devenir leadeur de la mobilité connectée et électrique grand public.

 

 

 

 

 

La nature : source inépuisable d'inspiration !  BLOOMOON s'intéresse de près à l'apport du biomimétisme dans l'innovation technologique, sujet de notre webinar que vous pouvez retrouver sur http://snip.ly/t404s 

 

Découvrez le concept de pneu innovant de Goodyear qui abrite de la mousse vivante, ce qui lui permet d'absorber l'humidité de la route, le CO2 présent dans l'air et de libérer de l'oxygène. 

 

 

Montres connectées, trackers fitness et autres casques de réalité virtuelles étaient censés envahir notre quotidien. Prix élevé, utilité réduite, faible de taux de renouvellement… La croissance attendue n’a jamais été au rendez-vous. Simple retard à l’allumage ou problème de fond ?

 

Bracelets, trackers, montres, casques de réalité virtuelle ou autres semelles connectées… C’est donc tout le marché des wearables qui ne se montre pas en mesure de tenir ses promesses. La faute à qui ? D’abord aux fabricants, qui ont mis sur le marché des produits chers aux fonctions très limitées. 

 

 

 

 

 

Lire la suite

03

avril
2018

Recrutement - CDI Consultant Senior

Bloomoon recrute sa (son) prochain(e) consultant(e) senior ! 

 

 

 

Descriptif du poste

 

Passionné(e) par l’innovation et les avancées technologiques, motivé(e) par le travail collaboratif et par l’envie d’entreprendre, venez intégrer nos équipes de consultants et intervenez auprès d’interlocuteurs de haut niveau dans le cadre de missions de financement de l’innovation par le dispositif du Crédit d’Impôt Recherche.  

 

Après une période d’intégration et de formation à nos méthodes, vous avez la responsabilité d’un portefeuille de clients grands comptes dans le domaine des sciences de la vie. Vous développez une forte dimension conseil auprès de vos interlocuteurs (directions R&D, financière, fiscale) pour proposer des recommandations à forte valeur ajoutée en termes de structuration et de valorisation de leurs travaux de R&D. In fine, vous réalisez en collaboration avec vos clients et nos équipes internes les dossiers scientifiques et financiers venant asseoir la stratégie de défense des montants de CIR déclarés.

 

Dans votre démarche de conseil, vous êtes également chargés de détecter les besoins de vos clients pour accélérer leurs projets d’innovation et vous participez ainsi à des études technologiques ou de marketing stratégique.

 

De manière plus globale, vous évoluez dans une ambiance stimulante et contribuez au développement de Bloomoon (offres, savoir-faire, communication externe, …) dans l’objectif de créer toujours plus de valeur.

 

 

Profil recherché

 

Vous avez une formation supérieure bac+5 ou plus (grande école d’ingénieur) spécialisée en biologie et idéalement complétée par une thèse ou une spécialisation en management de l’innovation. Vous avez une première expérience réussie de 2 années minimum en cabinet de conseil dans le domaine du financement de l’innovation.

 

Enthousiaste, curieux, créatif, vous êtes doté(e) d’excellentes capacités d’écoute, d’analyse et de synthèse et vous développez une forte aptitude relationnelle et à la gestion de projet. Vous avez une bonne compréhension des enjeux de l'entreprise et vous avez acquis une culture financière et fiscale.

 

Vous êtes apte à animer des réunions et à produire des documents sur la suite OFFICE (Excel, Power point, Word).

 

Vous maîtrisez l’anglais professionnel à l’oral comme à l’écrit.

 

 

Entreprise

 

BLOOMOON est une entreprise à taille humaine portée par une équipe aux valeurs fortes d’entrepreunariat, de collaboration et de pragmatisme.

 

Notre conviction est que chacun peut être un acteur du changement pour un futur meilleur et ainsi créer durablement de la valeur humaine, sociétale et économique.

 

Bloomoon en tant que société de conseil reconnue, propose exclusivement à l’attention de sociétés industrielles de taille importante et de secteurs diversifiés, un accompagnement global à l’innovation pour :

 

Accélérer leurs projets d’innovation et la prise de décision dans un environnement incertain
Développer le financement de leurs projets

 

Nos missions portent sur le développement de nouvelles technologies, produits, usages, marchés tout au long du processus d’innovation. Nos équipes pluridisciplinaires capitalisent sur des savoir-faire éprouvés et focalisent leur énergie chaque jour avec passion, dans l’objectif de concrétiser les ambitions de leurs clients.

 

 

Processus de recrutement

 

Plusieurs entretiens avec le manager et la direction

 

Conseils

 

- un projet personnel clair, en adéquation avec la vision et les valeurs de Bloomoon

- une compréhension du métier de Bloomoon et du poste proposé

- une expression de ces points dans le dossier de candidature et lors des entretiens

 

Personne en charge du recrutement : CYRIL FRESSE - DIRECTEUR GENERAL

Envoyez votre candidature à recruiting@bloomoon.eu

Lire la suite

05

mars
2018

Recrutement - CDI consultant Agro/Agri

Bloomoon recrute sa (son) prochain(e) consultant(e) ! 

 

Descriptif du poste

 

Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un/une consultant(e) en financement de l’innovation en CDI

 

Vous contribuerez au départ principalement à des missions en financement de l’innovation (Crédit d'Impôt Recherche) et participerez également à des études variées à haute valeur ajoutée dans les domaines du marketing stratégique ou du conseil technologique. Vous serez formé à nos méthodes et à nos expertises.

 

Dans ce cadre, vous serez amené à analyser l'aspect métier, organisationnel, marché de nos clients ainsi que leur portefeuille de projets R&D afin de valoriser les activités et dépenses pouvant bénéficier du CIR.

 

Un portefeuille de clients vous sera rapidement confié en tant que chef de projet.

 

Vous développez une forte aisance relationnelle et une capacité à gérer des projets transversaux en faisant interagir les interlocuteurs de haut niveau des fonctions Innovation, R&D ou Marketing de nos clients.
Vous évoluerez dans une ambiance de travail d’équipe stimulante, en autonomie et aurez la possibilité de participer au développement de Bloomoon.

 

Poste basé à Paris 19ème

 

 

Profil recherché

 

Vous avez une formation supérieure scientifique appliquée au secteur de l'industrie agro/agri (grande école d’ingénieur, doctorat) avec idéalement une spécialisation en management/marketing de l’innovation. 

Doté d’excellentes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles, vous développez également une bonne écoute et des qualités de communication orale indispensables à la réussite de vos missions. Vous serez amené à animer des réunions, à faire des présentations et à travailler en mode projet en équipe. 

 

Vous maîtrisez l’anglais à l’oral comme à l’écrit et la suite MS OFFICE.


Enfin, vous adhérez à nos valeurs : pragmatisme, entreprenariat, collaboration, et vous portez une attention au sens des choses et des relations humaines.



Vous avez l'ambition d'apporter votre dynamisme, votre aisance relationnelle et votre attrait pour l'innovation et les avancées scientifiques afin de contribuer au fort développement de notre structure jeune et en pleine croissance.

 

 

Entreprise

 

BLOOMOON est un acteur reconnu du conseil en stratégie et pilotage opérationnel de l’innovation. Cette structure française à vocation internationale, née du regroupement de compétences complémentaires et expérimentées, intervient auprès de sociétés industrielles et de service de secteurs diversifiés et de taille importante.

 

Nos équipes pluridisciplinaires focalisent leur énergie pour concrétiser chaque jour les ambitions de nos clients par l’accompagnement de tous les leviers d’amélioration de la « performance » de l’innovation ; nous rendons visibles, palpables et réalisables les besoins émergents des entreprises. Nous donnons du sens à leurs démarches, accélérons leur renouvellement, pour in fine, créer de la valeur économique, technologique, sociétale et environnementale par l’innovation.

 

 

Processus de recrutement

 

Plusieurs sessions d'entretiens (2 à 3) avec les associés et les responsables de missions

 

Personne en charge du recrutement : Aurélie Frantz – Directrice de Mission

Envoyez votre candidature à recruiting@bloomoon.eu

Lire la suite

27

février
2018

Bloomoon parle d'innovation à In-Cosmetics

 

Découvrez comment le consommateur peut devenir le facteur d'accélération de vos projets d'innovation :
Paula Cardoso Gonçalves et Houda Lazaar se rendront le 17 avril prochain à Amsterdam pour intervenir lors du salon In-Cosmetics.

Découvrez le détail de notre intervention :

 

Les consommateurs: le facteur d'accélération de l'innovation dans l'industrie de la beauté

 

Les entreprises du secteur de la cosmétique font face à de nombreux défis lorsqu'elles souhaitent innover rapidement et sur le long terme. Habituellement, elles essaient de tirer leur épingle du jeu  sur un marché hautement compétitif, basé sur des attentes croissantes et des délais de commercialisation toujours plus courts (les consommateurs veulent des nouveautés de meilleure qualité, des produits respectueux de l'environnement, moins encombrants, sans additifs, aux effets immédiats et spectaculaires, etc.).

 

Ces organisations sont souvent complexes, peinent à avoir une communication et une collaboration de qualité à chaque étape du process de l'innovation.

Elles sont généralement axées sur la technologie et / ou le marché et prennent en compte les informations relatives aux utilisateurs à un niveau superficiel, en fonction des tendances et de l'évolution des besoins du marché. Ces facteurs peuvent ralentir et perturber le processus d'innovation.

 

Afin de surmonter ces défis, certaines entreprises innovantes ont trouvé une solution.

 

Elles abordent leurs consommateurs d'une nouvelle manière, en les incluant à chaque étape clé du projet, afin qu'ils agissent en tant que collaborateurs dans le développement du produit.

Finalement, le time-to-market est raccourci, les coûts et les risques sont réduits, la gestion de projet devient plus dynamique, avec la garantie que le produit réponde aux attentes de ses utilisateurs.

 

Les consommateurs deviennent le facteur d'accélération de l'innovation dans l'industrie de la beauté, ce qui permet à toute entreprise ambitieuse d'être plus rapide dans la création de nouveaux produits réussis !

 

Lire la suite

06

février
2018

Les 5 desserts les plus innovants de 2017

 

 

  

Bloomoon, société de conseil qui accélère l’innovation vous propose de revenir sur les produits de l’année 2017 pour analyser les succès en termes d’innovations.

 

 

L’ultra-frais est le rayon contenant les desserts, composé notamment de produits laitiers frais : yaourts, desserts lactés et fromages frais. Depuis plusieurs années, le marché des produits laitiers se porte mal. En effet, entre août 2016 et août 2017 le chiffre d’affaires du rayon a baissé de 1,8% pour atteindre 3.8 Mds €.

 

Nous pouvons ainsi noter : -1Md€ de perte pour les MDD (-3,6%), -1 Md€ pour Danone (-4,9%), -500 M€ pour Yoplait (-6,8%) mais +500M€ pour Nestlé qui est le seul gros acteur à gagner du CA sur 2017 (+2,9%). Ces acteurs représentent à eux quatre 80% du CA du rayon.

 

Le rayon de l’ultra frais est un marché mature et saturé qui peine à réenchanter l’expérience produits laitiers. Ce sont les petites marques qui innovent et sauvent un rayon moribond en proposant des produits différents, avec des expériences de gourmandise nouvelles  ou des laits alternatifs qui attirent le consommateur. Elles profitent notamment de segment en croissance : laits alternatifs (+21% de CA), laits bio (+17,4%) et soja (+9%).

 

Nous remarquons pour 2017 deux tendances contradictoires chez les consommateurs : les produits plus indulgents et les produits naturels sont tous les deux en plein essor. Les français restent très gourmands tout en faisant de plus en plus attention à leur alimentation et aux allégations des produits qu’ils consomment.

 

Le test des produits au sein des équipes de Bloomoon confirme cette dualité plaisir & bien-être. Découvrez avec l’œil des experts de Bloomoon quelles sont les innovations les plus marquantes de 2017 qui permettent de réinventer ce secteur.

 

 

 

Les consommateurs sont à la recherche de simplicité, les produits « sans » sont plus que jamais au goût du jour. Le bio, label Nature par excellence, est également en plein essor. Même La Laitière, grâce à qui Nestlé-Lactalis gagne du CA cette année, lance ses desserts en version bio. Les laits alternatifs chèvre et brebis jouent aussi sur le terrain de la naturalité et du retour à la simplicité.

 

Danone a lancé en octobre 2017 la gamme « Danone 1919® », en référence à sa recette originale avec des ferments naturels. Ces ferments sont pourtant les mêmes que ceux utilisés pour ses autres yaourts. Le discours marketing se positionne sur un retour aux sources avec un produit naturel et du lait français, sans pour autant créer de réelle nouveauté au sein du produit. Il respecte la tendance des clean labels avec une liste d’ingrédients très courte, sans additifs.

 

 

 

 

Nous remarquons chez les consommateurs une réelle recherche d’authenticité, du fait maison ou des allégations comme « à l’ancienne » et « recette traditionnelle ». Le rayon desserts, en pleine croissance et avec la plus grosse part de chiffre d’affaires du rayon, joue la carte de la tradition française revisitée. En effet, les marques Bonne Maman, La Fermière ou Gü innovent sur des desserts inspirés de la pâtisserie et en version premium. Mais au sein de ce même rayon les crèmes desserts sont en déclin (-2.8% sur un an), ce qui démontre l’attrait pour des desserts nouveaux et plus élaborés.

 

Le nouveau kouign-amann lancé par la PME Marie Morin en 2017 se classe parmi les produits innovants sur une base traditionnelle, en mettant en pot un dessert habituellement vendu de façon régional.

 

Dix nouveautés sont prévues en 2018 chez Marie Morin, dont deux recettes bio pour réconcilier les consommateurs tiraillés entre gourmandise et naturalité.

 

 

 

 

 La tendance des produits nomades se confirme avec +10% de CA sur les yaourts à boire santé (source linéaires panels) : le snack sain est la grande tendance du nomadisme. Que ce soit pour le goûter des enfants ou les snacks adultes, les produits laitiers jouent la carte du format individuel. Technologiquement, on note le challenge de conservation hors du frigo pour les produits nomades.

 

En 2017, Danone via sa marque Activia a proposé des yaourts à boire aux céréales, et se positionne sur le marché des petit déjeuners nomades, pratiques et sains. La gamme met à l’honneur des graines et céréales tendances (pavot, quinoa, graines de lin et de sésame) en petite bouteille.

 

 

 

 

La tendance du végétal est marquée par une forte croissance des allégations « végétarien » : plus de 11% des produits lancés à travers le monde entre septembre 2016 et août 2017 portaient ainsi l’allégation « végétarien » (étude Mintel).

Celle-ci est due aux contradictions et revendications santé sur la consommation de laits d’origine animale. La cible du rayon ultrafrais est de plus en plus flexitarienne : en effet aujourd’hui un tiers de la population française réduit sa consommation de protéines animales, sans les supprimer.

Les matrices végétales représentent par ailleurs un vrai challenge pour les industriels : en effet les protéines végétales (que ce soit de soja, de riz, d’avoine, d’amande ou même de pois) se révèlent souvent difficiles à fermenter.  Un des intérêts des yaourts est cette fermentation, apportant alors bienfaits probiotiques par les bactéries mais actuellement les fabricants utilisent souvent un épaississant pour passer ce verrou technologique.

La marque Sojasun enregistre justement +2,5% de CA et les desserts au Soja +9 % sur l’année ! Même la marque St Hubert se lance dans les yaourts à boire végétaux en 2017, après avoir créé des margarines au soja en 2015.

 

Eurial a justement lancé en 2017 « A Bicyclette », une gamme de desserts végétaux sans soja mais à base d’avoine, riz et amande. Pour contrer la difficulté de fermentation des matrices végétales, Eurial opte pour l’agar-agar comme épaississant de ce dessert vegan, perdant alors l’apport en probiotiques des yaourts.

 

Carrefour met également en avant le végétal en référençant en mai 2017 des produits de la start-up « Les petites pousses »: ce sont des desserts végétaux, bio et fermentés cette fois, au lait de coco et lait d’amande. Le lait de coco apporte beaucoup de douceur au niveau du goût et de la texture, le dessert à l’amande reste plus végétal. Le packaging est minimaliste, ce qui est dommage pour un dessert à ce prix mais la formule est naturelle et sans lactose.

 

 

 

 

 

Le choix consciencieux est une tendance alimentaire de 2018 selon Innova, c’est pourtant dès 2017 que nous avons observé cette démarche. En octobre 2017, le lait « c’est    qui le patron ?! » devient un lait ingrédient. Cette coopérative de consommateurs, créée 2016, élabore son cahier des charges avec les consommateurs et surtout rémunère justement les producteurs. Dès l’annonce de la création de ce lait ingrédient, Carrefour et Monoprix ont adhéré au projet et lancent des produits ultra-frais équitables et durables sous leurs marques  de distributeurs.

 

 

 

 

 

 

Le test des produits au sein des équipes de Bloomoon confirme la dualité plaisir & bien-être qui sont les tendances de consommation actuelles.

Nous avons également observé des comportements différents selon la tendance préférentielle du consommateur : la gourmandise est attirée par le goût, le packaging et le marketing, tandis que le consommateur à la recherche de bien-être et de santé aura plus tendance à lire les étiquettes, allégations et liste d’ingrédients du produit.

 

En 2018 ces 2 grandes tendances seront toujours présentes. Il sera intéressant de suivre les sorties du rayon dessert, du végétal et des laits alternatifs mais surtout d’étudier les lancements de produit des grands groupes laitiers comme Danone et Yoplait afin d’étudier leur stratégie pour remonter leur chiffre d’affaires. En 2017 par exemple, Yoplait lançait une gamme desserts sous la marque Panier de Yoplait pour la première fois afin de changer le positionnement de ses produits en rayon.

 

Sur la tendance Plaisir les marques de desserts ont déjà annoncé de nouvelles pâtisseries et la PME Marie Morin a notamment prévu de sortir des desserts Bio afin de réconcilier certains consommateurs en recherche de naturalité dans le rayon desserts.

 

En Bien-être les produits végétaux vont gagner en importance, notamment avec, Alpro, marque déjà bien présente au rayon des boissons végétales, et qui va lancer en 2018 toute une gamme de produits desserts à base de soja principalement mais aussi de noix de Coco. Rachetée par Danone en 2017, la marque pourra profiter de la force de vente du géant laitier et Danone prendre part dans le marché en pleine croissance du végétal.

 

 

L'AUTEUR :

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

01

février
2018

Transition énergétique : quel devenir pour les batteries après usage ?

Bloomoon, société de conseil, spécialisée dans l’accélération des projets d’innovation et de la prise de décision, vous propose un état des lieux du marché des batteries ainsi que de leur recyclage.


Ces dernières années nous avons pu constater une croissance constante du marché des batteries et celle-ci va continuer à augmenter dans les prochaines décennies notamment par la forte demande de la part des véhicules électriques et hybrides.


Il faut donc se poser la question du recyclage et du réemploi de ces batteries afin de pouvoir répondre aux enjeux environnementaux de gestion en fin de vie de ces batteries.

 

Découvrez notre infographie récapitulant les éléments de réponses principaux.

 

Et pour aller plus loin téléchargez notre Livre Blanc sur le sujet.

 

 

 

 

 

Lire la suite