Toutes les actualités de BLOOMOON et de l'écosystème de l'innovation

06

mai
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #25

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 La course contre la pollution : Bien que la course à pied soit l’un des sports les plus écologiques (pas d’équipement lourd, pas de terrain particulier ou encore pas de carburant), il reste un facteur de pollution et pas des moindres qui est négligé.

En effet, lors de compétitions, on peut constater une quantité affolante de bouteilles en plastiques jetées le long du parcours. Pour sa nouvelle édition, le marathon de Londres a mis en place une initiative pour lutter contre cette problématique. En mettant à disposition des bulles d’eau Ooho, la consommation de bouteille en plastique aurait été réduite de plus de 76%.

Découvrez cette belle initiative

 

 

La France, troisième pays mondial de l'innovation : Sur 100 idées, seulement 15 % deviennent des innovations à succès. Mais avec 10 entreprises françaises dans le top 100 mondial, Clarivate Analytics place la France en troisième position des pays mondiaux innovants. En effet, avec une forte politique d’innovation, la France permet l’expansion de ses marchés. Qu’ils soient traditionnels ou technologiques, tous les secteurs font appel à l’innovation pour reprendre des parts de marchés. Découvrez quels sont les marchés innovants en France les plus prometteurs.

 

 

 

Une réalité virtuelle pour les malvoyants : Associer réalité virtuelle et malvoyantspeut être contradictoire. Pourtant, c’est bien sur ces deux associations que le projet de Marie Renault a été présenté au grand public lors de la dernière édition du salon Viva Technology. Le handicap des malvoyants est un obstacle à leur divertissement. Pour répondre à ce public demandeur d’une nouvelle dimension, c’est avec des enregistrements "binaural" reproduisant une écoute humaine et une expérience olfactive que les malvoyants se projettent dans une réalité virtuelle. Vivez cette expérience immersive

Lire la suite

26

avril
2019

Les machines moléculaires : avancées et applications industrielles potentielles

 

"Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur". La maxime de Léonard de Vinci fait écho pour nombre de scientifiques.

 

Cet adage définit un process de créativité technologique appelé le biomimétisme : s’inspirer de la compréhension des processus biologiques pour reproduire les phénomènes observés. Sujet d’intérêt sur lequel Bloomoon a d’ailleurs organisé son dernier webinar. Ces processus biologiques font notamment intervenir des « moteurs moléculaires » : des composés qu’il est possible de mettre en mouvement périodique grâce à un signal externe continu (chimique, électrique, photonique).

 

L’exemple le plus emblématique est le cas de l’ATP synthase. Il s’agit d’une enzyme que l’on peut considérer comme un moteur moléculaire mis en rotation par un gradient de protons de part et d’autre de la membrane cellulaire. Suite à chaque rotation, trois molécules d’ATP sont produites. Ces dernières constituent le carburant nécessaire au bon fonctionnement de la cellule. Les moteurs moléculaires sont aussi à la base d’une importante partie de l’activité mécanique des cellules (ARN et ADN polymérases qui avancent activement le long de la double hélice pour copier ou transcrire l’ADN, kinésine et myosine qui transportent les éléments nécessaires au fonctionnement de la cellule).   

Le futur ? Des moteurs moléculaires artificiels obtenus par synthèse chimique. Il en existe notamment deux sortes : les caténanes (deux anneaux entrelacés, la chaîne la plus élémentaire) et les rotaxanes (un anneau en translation le long d’un axe, maintenu aux extrémités par des groupes de taille importante).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Sauvage, chimiste français prix Nobel 2016 aux côtés de Sir James Fraser Stoddart et de Bernard L. Feringa, a ouvert de nouvelles perspectives. Lors de sa conférence à ChimieParis en juin dernier (Bloomoon y était), il raconte comment il est passé de la recherche de ligands pour la photolyse de l’eau à la synthèse de la première véritable machine moléculaire : un caténane mis en mouvement par oxydoréduction.

 

Grâce à leurs travaux, un nouveau domaine de la chimie a pu être ouvert. Des machines toujours plus complexes sont développées et leur mouvement est de mieux en mieux contrôlé. Tour d’horizon des possibles.

 

 

 

 

  

Courses de Nanovoitures

 

Le CNRS a récemment organisé une course internationale de molécule-voitures (nanocar race) qui a mobilisé 6 équipes. Un microscope à effet tunnel permettait à la fois d’observer et de faire avancer les machines moléculaires. Lorsque la pointe d’un tel microscope est très proche de la surface (inférieur à 1 nm), les électrons passent de la pointe à la surface permettant de générer un courant et donc un mouvement. Chacune des équipes avait envisagé des stratégies différentes : une structure classique châssis – axe – roue (a – sur le schéma à gauche), un aéroglisseur (b) dont la direction peut être contrôlée selon l’atome d’azote qui reçoit l’impulsion ou encore des binaphtalènes, molécules à deux cycles qui pivotent autour de leurs liaisons tel le mouvement d’une chenille (c).

 

S’il est peu probable que cette innovation ait pour vocation d’organiser des compétitions sportives, les courses de nanovoitures restent un moyen ludique et compétitif de faire avancer la recherche par émulation.

 

 

 

Domaine Thérapeuthique

 

Avec les machines moléculaires, il serait envisageable de délivrer un principe actif sur le lieu spécifique de son action. Liu et al. ont ainsi préparé un nano-réservoir (voir schéma ci-contre) capable de libérer et recapturer de petites molécules.

 Ainsi, le paclitaxel est très utilisé dans le traitement des cancers de l’ovaire, du poumon et du sein mais présente les inconvénients d’une forte toxicité et d’une mauvaise solubilité aqueuse. Afin de pallier ces inconvénients impactant l’efficacité de cette molécule,  Papot et al. ont mis au point une navette moléculaire équipée d’un « programme moléculaire » qui délivre le principe actif au sein des cellules tumorales (voir le schéma animé ci-dessous). En effet, la molécule est protégée par le rotaxane dans la circulation sanguine. En revanche, une fois entrée dans la cellule cancéreuse, la molécule est libérée par une suite de réactions chimiques initiées par l’action de la β-galactosidase, une enzyme qui est surexprimée dans plusieurs types de tumeurs.

 

 

 

 

 

Gestion de l'Information

 

 

Nous sommes aujourd’hui confrontés à des problématiques décisives liées à la gestion de données (volume occupé par les serveurs, chaleur générée). En particulier, la course à la miniaturisation des équipements intégrant des semiconducteurs devrait se heurter à une limite autour de la centaine de nanomètres. Parvenir à stocker et échanger de l’information via des machines moléculaires constituerait une révolution dans ce domaine. Stoddart a initiée cette voie en 1994 avec la synthèse de navette moléculaire. Un anneau accepteur d’électrons est en position stable le long d’un axe moléculaire au niveau d’une station riche en électron. Par réduction, il est possible de rendre la deuxième station riche en électrons et d’entraîner ainsi le mouvement de l’anneau. En combinant plusieurs navettes moléculaires, il pourrait être possible de développer des systèmes permettant la gestion de l’information (écriture, stockage) de taille sensiblement réduite et présentant des capacités de stockage bien plus élevées.

 

 

 

  

 

La fascination que la biologie exerce sur les chimistes est bien illustrée au travers des travaux menés par l’équipe de Jean-Pierre Sauvage qui visaient la synthèse de systèmes moléculaires contractiles et extensibles par analogie au fonctionnement du muscle. En effet, le muscle est un objet au sein duquel des filaments glissent les uns sur les autres. Le muscle synthétisé par l’équipe de Sauvage est basé sur ce principe. Il s’agit d’un [2]-rotaxane dimère long de 6 nm en position contractée et de 8 nm après relâchement.

 

En montrant qu’il était possible de contrôler des mouvements de grande ampleur à l’échelle moléculaire, Sauvage, Stoddart et Feringa ont ouvert un nouveau pan de la chimie. Depuis, de nombreux scientifiques se sont intéressés aux questions passionnantes soulevées par les machines moléculaires. La nature pourra être égalée lorsque des scientifiques parviendront à synthétiser des machines moléculaires biocompatibles.

  

Des robots moléculaires qui gèrent de l’information, embarqués sur des nanovoitures et capables d’intervenir sur une cellule malade ? Et pourquoi pas ?

 

 

 

LES AUTEURS 

 

 

Nathalie Pinto - Responsable de Mission

Après un doctorat en chimie organique, j’ai d’abord travaillé dans le financement de l'innovation. Consultante puis manager d'une équipe, j’ai accompagné de nombreuses sociétés dans le domaine des agro-industries.

 

Par la suite, mes compétences se sont affinées lors de missions de marketing stratégique. J’encadre aujourd’hui au sein de Bloomoon, un portefeuille de missions et une équipe de 4 consultants et assure à mes clients des livrables de qualité.

 

 

Jérémy Pons - Consultant Innovation

Avec mon diplôme d'ingénieur, j’ai acquis des connaissances solides dans les différents domaines de la chimie. J’ai enrichi cette formation première avec un double-diplôme à Dauphine en stratégie et économie internationale.

 

Au sein de Bloomoon, j’ai construit un capital de connaissances sur des sujets techniques variés. Ma capacité d'écoute me permet de comprendre des problématiques diverses et d'y apporter des réponses pertinentes.

 

 

 

 

 

Lire la suite

24

avril
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #24

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 

 Les 7 inventions des géants de la tech qu’on espère ne jamais voir. Non, nous ne sommes pas dans un projet de film futuriste de Steven Spielberg ou bien dans la prochaine saison de Black Mirror, la série qui met en lumières les dérives potentielles des nouvelles technologies. Nous vous parlons aujourd’hui de vrais projets dont les brevets ont été déposé. Des cages à salariés permettant d’évoluer sans danger parmi les robots dl’entreprise, un petit ourson mignon qui vous met un film ou démarre votre musique sur Spotify ou encore des dirigeables qui larguent des drones de livraison ? Heureusement que le dépôt de brevet ne signifie pas l’arrivée imminente des produits sur le marché… Découvrez les 7 inventions qui font peur ! 

 

 

Les compléments alimentaires, nouvel eldorado des startups ? Parmi toutes les tendances food que l’on peut trouver sur le marché français aujourd’hui et la démultiplication des acteurs dans ces secteurs, il reste néanmoins, un domaine à exploiter pour les startups. Alors que les salles de sport fleurissent à tous les coins de rues, que les médecines douces sont désormais prises en considération et que le yoga n’est plus un sport de hippie, ce sont les compléments alimentaires qui mènent la danse auprès des jeunes entrepreneurs. Découvrez ce nouvel eldorado. 

 

 Sauver le climat en 7 minutes Publiée le 17 avril à l'initiative du média The Intercept, c’est dans une vidéo d’animation qu’Alexandria Ocasio Cortez défend son Green New Deal et nous parle depuis les États-Unis du futur qui ont su, de 2020 à 2030, réagir à temps à l’urgence climatique. 

 

 

Michel et Augustin fraîchement racheté ! L’étoile montante française de la gourmandise Michel et Augustin a cédé le reste de son capital à son actionnaire principal Danone, passé de 40% à 95% du capital en avril 2019. A quel modèle de gestion est désormais promise cette pépite française ? 

Lire la suite

12

avril
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #23

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

Course à la lune, demandez le programme :  Les États-Unis viennent d'avancer à 2024 leur projet de retour sur la Lune. La convoitise pour ses ressources naturelles, le prestige de la conquête ou d’autres ambitions expliquent la multiplication des projets lunaires. Usbek & Rica fait le point sur la calendrier lunaire des principaux acteurs spatiaux.

 

 

 

Découvrez 6 nouveaux métiers du futur : Le progrès et les avancées technologiques laissent entrevoir l'apparition de nouveaux métiers. Aujourd'hui anecdotiques voire inexistants, qui sait s'ils ne seront pas demain au coeur d'un monde dont toutes les composantes auront été modifiées ? Avec Maddyness découvrez quel sera votre futur métier !

 

 

Contre les effets indésirables, une IA pour personnaliser les doses de médicaments :  L’analyse des données des dossiers médicaux électroniques permet de prédire quels patients bénéficieraient d’une dose réduite de médicaments, limitant ainsi les risques d’effets indésirables. Découvrez sur La Tribune cette nouvelle technologie qui pourrait améliorer les soins aux patients.

Lire la suite

04

avril
2019

Série sectorielle agroalimentaire - Les packagings de 2040

 

Les packagings agroalimentaires existeront-ils toujours en 2040 ?

 

3ème contenu de notre série sectorielle sur la révolution Agroalimentaire, Bloomoon vous propose aujourd’hui d'imaginer le packaging de demain dans un contexte où l'environnement suffoque. Nos experts Etienne Barlot (designer référant) et Davy Besson (directeur du développement) ont confronté leurs opinions sur le sujet et analysé les alternatives qui existent.

 

Aujourd'hui, les emballages agroalimentaires ont de nombreux effets négatifs sur l'environnement et sur tous les enjeux de société qui en découlent. Face à cette augmentation des déchets plastiques, les industriels et consommateurs citoyens remettent désormais en cause le modèle d'hier et d'aujourd'hui. Ils se penchent déjà sur le packaging de demain, celui de 2040, avec une question en tête : existera-t-il toujours ?

 

Pour regarder le débat : https://www.youtube.com/watch?v=fR0r2CUKZA8&t=124s

 

 

Lire la suite

15

mars
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #21

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 La Chine, une superpuissance innovante : Méfiez-vous de l’eau qui dort, bien que la Chine soit perçue en tant que copieuse, il n’en reste pas moins qu’elle se place désormais deuxième des plus gros investisseurs mondiaux (après les Etats-Unis). En effet, ses investissements totaux en R&D atteignent 260 milliards de dollars. Et ses succès ne sont pas moindres, tels que la sonde lunaire Chang’e-4 qui plus est la première fois dans l’histoire humaine qu’un atterrissage se fait sur la face cachée de la lune. Et ils ne s’arrêtent pas là, cette nouvelle superpuissance innovante possède un grand avantage : son marché de taille considérable leur permet de faire une place à leurs innovations scientifiques et technologiques rapidement.

 

 

Pourquoi faut-il numériser la R&D agroalimentaire : Anticiper les risques et optimiser sa productivité tout en veillant sur la sécurité sanitaire des produits sont les enjeux principaux de la numérisation de la R&D en agroalimentaire. En effet, de nombreux avantages sont comptés dans cette démarche : assurer la conformité des produits tout au long du développement, optimiser les produits et leur emballage ou encore veiller à la production et au contrôle sanitaire. Ce dispositif de contrôle en temps réel peut rendre les entreprises plus agiles et capables de réagir aux changements tout en évitant les erreurs coûteuses. Découvrez les démarches à suivre.

 

 

Plus de déchet plastique pour la Norvège : La solution miracle qui met commerçants, consommateurs et producteurs de plastique d’accord se trouve dans ce pays voisin. Contrairement aux pratiques mondiales où 91% du plastique produit n’est pas recyclé, la Norvège recycle 97% de toutes les bouteilles en plastique produites. Grâce à l’organisation Infinitum, ces pratiques dépassent le reste du monde dans ce domaine. Mais quel est son secret ? Une nouvelle valeur du recyclage : un système de prêt lors de l’achat des bouteilles qui permet aux consommateurs d’obtenir des crédits en magasins ou bien de récupérer de l’argent.

Lire la suite

01

mars
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #20

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

  Comment serons-nous soignés en 2030 ? Immunothérapie, thérapie génétique, IA, Big Data, médecine de précision... La médecine moderne continue à faire des pas de géant chaque jours. Découvrez comment vous serez soignés dans quelques années. 

 

 Les applications agricoles qui dynamisent le rendement des producteurs : Salon de l'Agriculture oblige, découvrez comment la transformation digitale permet à nos producteurs d'optimiser leurs exploitations et de résoudre certains enjeux majeurs.

 

 Comment accepter la complexité dans un monde augmenté ? Le niveau d'exposition et d'accès à l'information à rendu les consommateurs très exigeants. Comment une marque/ entreprise souhaitant proposer des produits innovants

 

 25% des déchets plastiques bientôt recyclés en carburant : Des chercheurs américains annoncent être capables de transformer vieilles bouteilles, emballages et autres jouets polluants en essence et diesel. La fin d’une hérésie écologique ?

Lire la suite

19

février
2019

Série sectorielle agroalimentaire - Infographie sur les coproduits

1er contenu de notre série sectorielle sur la révolution Agroalimentaire, Bloomoon vous propose aujourd’hui de découvrir comment valoriser les coproduits de ce secteur.

Les coproduits sont des résidus créés au cours d’un processus de fabrication.
Pour des enjeux environnementaux, économiques et sociétaux, ces déchets peuvent être valorisés et réutilisés dans une autre chaîne de production.

Nous vous partageons dans une infographie synthétique les étapes indispensables de la valorisation des coproduits.

 

Lire l'infographie : http://bit.ly/2T1le0R

 

Lire la suite

15

février
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #19

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines.

 

 Après le high-tech et le low-tech, la naissance d’un nouveau concept : le clean-tech : Précédemment dans nos dernières newsletters, nous avons comparé de nouveaux procédés telles que la high-tech et la low-tech. Aujourd’hui, nous vous présentons la clean-tech. Entre tous ces techs, quelle pratique doit-on prioriser pour optimiser ses performances ? Pour ce mouvement provenant des Etats-Unis, la clean-tech permet de développer des solutions durables, inclusives et des usages raisonnés. En revanche, contrairement au low-tech, l’impact écologique n’est pas suffisant, il faut remplir des critères de soutenabilité.

 

 Le ratio vitesse innovation : Toute entreprise souhaite sensibiliser ses employés à l’innovation. Nous avons auparavant rencontré de nombreuses méthodes mais comment être sûr de ne pas étouffer l’innovation ? Great Place to Work, acteur méthodologique du bien-être au travail, a développé une nouvelle métrique qui permet de visualiser le niveau d’innovation d’une entreprise. Il s’agit du ratio de vitesse innovation (RVI). Explorer à travers cet article les meilleures études de cas et calculez votre ratio.

 

 L'agilité : La méthode agile, ce terme omniprésent dans le jargon dit « corporate », utilisé à tort et à travers qui se voudrait synonyme de réactivité et d'adaptabilité devient de plus en plus générique. Mais que signifie vraiment l’agilité ?

Lire la suite

31

janvier
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #18

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines

 

 Mention spéciale green pour l’APIFILM au SIRHA : Issu de la rencontre entre la cire d’abeille, du tissu de coton et de résine de pin, l’APIFILM reçoit une mention spéciale green lors du grand prix de l’innovation organisé sur le Salon International de la Restauration et de l’Hôtellerie et de l'Alimentation (SIRHA). L’objectif 0 déchet et le recyclage sont à l’honneur dans le secteur agroalimentaire, ce produit moulable, auto adhérent, lavable et réutilisable pendant un an peut par la suite être composté. Découvrez son histoire.

 

 

Comment les directeurs innovation vont réenchanter en 2019 l’implication des collaborateurs et des startups dans la co-création d’offres nouvelles ? Pour faire face à l’effet « machine à POC », les directions innovation ont tout intérêt à mettre en place un nouveau plan d’action pour 2019. Nous vous proposons de découvrir quelles sont les 7 actions à mettre en place pour répondre aux enjeux de réduction du cycle d’innovation et dans la mobilisation et capacité créative des collaborateurs à travers des outils et méthodes d’intelligence collective et de co-construction.

 

 

 L’hyperloop voué à révolutionner la mobilité de demain, mais avez-vous pensé à ses inconvénients ? En effet, ce transport du futur nous emmène vers un avenir plus vert et plus sécurisé car il fonctionnera entièrement à l’électricité tout en étant totalement automatisé afin de réduire les risques liés à l’erreur humaine. Ce projet présenté par Elon Musk permettrait de voyager à travers des tubes encore plus vite qu’un avion de ligne. Mais ce n’est pas sans conséquence, ce moyen de transport dispose d’autant d’avantages que d’inconvénients…

 

 

La mobilité de demain dans la ville du futur : Pour repenser la ville de demain, les axes de mobilité se développent autour des enjeux environnementaux et sociétaux. Plusieurs innovations se développent pour répondre à ces problématiques telles que le vélo-cargo, la route connectée ou bien le free-floating qui permettrait aux citoyens d’apporter des pratiques eco-friendly. Ces transformations sont motivées par une véritable prise de conscience générale des enjeux socio-économiques et écologiques majeurs qui ne cessent de faire grandir le vivier d’innovations.

Lire la suite

18

janvier
2019

Le coup d'oeil Bloomoon - Revue de presse #16

Bloomoon partage quotidiennement les découvertes de ses consultants, notamment sur LinkedIn avec comme volonté de vous apporter l'inspiration nécessaire pour être innovant dans vos projets.

 

Nous vous proposons ici de revenir avec vous sur les articles qui vous ont les plus marqué ces dernières semaines

 

L’innovation apporte un pas de plus vers l’autonomie pour faire face aux handicapes : Pour soulager le quotidien de personnes en situation de handicap, de nouvelles innovations viennent répondre aux problématiques de mobilité et de sécurité. Parmi les nombreuses innovations technologiques présentées au CES 2019 de Las Vegas qui sont parfois jugés trop gadget, celles-ci permettent d’acquérir une totale indépendance pour des personnes en difficultés. Voiture autonome, robot médical, lampe connectée, sonnette révolutionnaire, découvrez les concepts.

 

 

 L’Intelligence Artificielle au service du recrutement :  outil complémentaire ou successeur des ressources humaines ? : Après la numérisation du lieu de travail, ce sont les nouvelles technologies qui vont recruter les prochains collaborateurs. Utilisé par le cinquième conglomérat le plus riche de la Corée du Sud, le groupe Lotte, l’intelligence artificielle vient bouleverser les modes de recrutements des entreprises. Si certains recruteurs envisagent un impact important, plusieurs problématiques éthiques se manifestes telles que le traitement des discriminations ou bien un manque de personnalisation lors des entretiens. Quel sera le rôle de l’intelligence artificielle dans un processus aussi humain et délicat que le recrutement ?

 

 

 La french tech au CES 2019 : Du 8 au 12 janvier 2019 se déroulait à Las Vegas le CES 2019 (Consumer Electronics Show) regroupant toutes les tendances de l'innovation high-tech et numérique. 4 startups françaises liées à des laboratoires du CNRS ont installé leur stand dans ce grand salon mondial pour présenter leurs innovations. Découvrez le meilleur de la French Tech à Las Vegas.

Lire la suite